Crioc: ni harcèlement moral, ni manipulation des enquêtes

Photo de Marc VANDERCAMMEN prise en 1996
Photo de Marc VANDERCAMMEN prise en 1996 - © D.WILLAM- Belga

Le Conseil d'administration du CRIOC réuni ce lundi 18 juin, a pris acte des résultats partiels des deux audits qu'il a commandités. Les conclusions est qu'il n'y aurait n'y traces de harcèlement moral, ni de manipulation délibérée des résultats des enquêtes.

On se souviendra que Marc Vandercammen, directeur général du Crioc avait été mis en cause au début de l'année, par certains membres du personnel sans qu'aucune plainte n'ait toutefois été déposée.

Ce lundi, le CA du Crioc annonce qu'un certain nombre d'éléments importants, en termes de gestion du personnel et de méthodologie utilisée pour les enquêtes, a néanmoins attiré l'attention des administrateurs. Sur cette base ils ont entamé un travail de réflexion au sujet de l'avenir du CRIOC. Ce travail se fera à la lumière d'un document traçant les grandes lignes du "plan stratégique" (rôle et missions prioritaires du CRIOC). Ce document servira également de base pour la renégociation du contrat de gestion avec le SPF Economie.  

 

JCV

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK