Coronavirus : le Conseil national de sécurité autorise le shopping à deux, sans limite de temps

Le Conseil National de Sécurité (CNS) qui s’est réuni ce jeudi matin a décidé d’assouplir certaines mesures prises dans le cadre du Covid-19. L’une de ces mesures concerne les magasins.

A partir du lundi 24 août, il sera possible de se rendre à deux dans un commerce. Le CNS n’impose pas de limite de temps pour faire ses achats. Il demande aux citoyens de faire preuve du sens des responsabilités lorsqu’ils se rendent dans un établissement commercial.

Le CNS laisse aux magasins le choix d’appliquer cette décision. Ils ont le droit de continuer à limiter l’accès à une personne, s’ils le souhaitent. Ils peuvent aussi limiter le temps de présence dans les magasins.

Plusieurs fédérations patronales satisfaites de l’assouplissement des mesures

Le Conseil national de sécurité (CNS) a trouvé un équilibre entre besoin sociétal, santé publique et attentes économiques et commerciales", a réagi la Fédération des entreprises de Belgique (FEB).

L’organisation patronale salue particulièrement la décision du CNS de permettre à nouveau aux citoyens de faire du shopping à deux dans le respect des mesures sanitaires et sans limite de temps. "Cette mesure permettra de soutenir le commerce de détail et correspond mieux à la réalité du shopping", estime la FEB.

Le fait de pouvoir faire des achats à deux, sans limite de temps devrait soulager aussi les commerçants et leur redonner de l’espoir pour la fin des soldes. Le fait de ne pas pouvoir être accompagné et d’être limité à 30 minutes de présence dans un commerce avait été l’une des raisons données pour expliquer les mauvaises ventes depuis le début des soldes. L’UCM, Union des classes moyennes, salue ces assouplissements : " Lundi, il sera à nouveau possible de faire ses courses à deux et de flâner plus de trente minutes dans un magasin. Malgré le masque et la distanciation, c’est de nature à inciter les consommateurs à profiter des bonnes occasions qui restent. Les stocks sont encore importants dans beaucoup de magasins et il est essentiel pour les commerçants de les écouler pour reconstituer les liquidités nécessaires à l’achat de la collection d’hiver ", communique l’UCM.

Satisfaction aussi du côté de Comeos, la fédération du commerce : "Le secteur du commerce de détail a connu des moments particulièrement difficiles ces derniers mois. Nous avons perdu plus de 8 milliards d’euros au total, dont un milliard et demi pour le seul secteur de la mode", explique Dominique Michel, administrateur délégué de Comeos. "L’assouplissement des mesures ne signifie pas une solution totale, mais c’est un coup de pouce qui fera certainement du bien à nos commerçants. D’autres mesures devront être prises afin d’assurer la viabilité du secteur non alimentaire", poursuit-il. Selon Comeos, les chaînes de magasins ont déjà prouvé au cours des derniers mois que les achats peuvent être faits en toute sécurité. Les détaillants sont donc prêts à accueillir les clients en toute sécurité, conclut Comeos.

Un bémol pour le SNI

Le SNI, Syndicat neutre pour indépendants se réjouissait pour ses affiliés qu’ils puissent accueillir deux personnes faisant du shopping ensemble. Cependant, son enthousiasme s’est refroidi en apprenant que la mesure ne serait applicable qu’à partir du lundi 24 août. "Mais pourquoi donc attendre lundi ? Cela fait perdre encore un week-end pour les commerçants ! C’est incompréhensible ! ", communique le SNI. Le SNI admet que l’assouplissement des mesures d’accès aux magasins apportera un petit bol d’air aux commerçants. Mais, "C’est trop tard et certainement pas suffisant", écrit le SNI.

Le SNI déplore également que la période des soldes n’ait pas été prolongée. " Il devrait être possible de faire se réunir le parlement, même virtuellement, pour adapter la législation en la matière. Certains experts jugent que c’est possible mais cela ne se fait pas… ".

Car, comme le déplore le SNI, même en faisant du shopping à deux et pour une durée illimitée dans les magasins, il ne restera qu’une semaine de soldes, trop peu pour écouler les stocks de beaucoup de commerçants.

 

 

Extrait du point presse suivant le conseil national de sécurité de ce 20 août :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK