Cosmétiques du futur: quand la beauté devient technologique

Le monde des cosmétiques et de la parfumerie connaît une révolution technologique. Que ce soit dans la conception des produits, la production, la distribution, l’intelligence artificielle est partout et elle apparaît comme une énorme opportunité pour séduire de nouveaux consommateurs.

Les grands groupes de beauté dépensent d’ailleurs des sommes folles pour proposer l’innovation qui fera mouche, comme en témoigne leur présence très visible au grand salon des technologies Vivatech, au mois de mai dernier, à Paris.

Sur les stands de L’Oréal ou de LVMH, on ne sait où donner de la tête. Une machine vous aide à choisir votre rouge à lèvres en vous montrant à quoi vous ressemblez avec les dernières couleurs à la mode.

6 images
Cette machine vous aide à choisir un rouge un lèvre © RTBF

Une autre vous filme et change votre couleur de cheveux à la demande. "Je voudrais du blond, avec un balayage platine… ou non, plutôt des mèches cuivrées…" Une visiteuse amusée nous explique à quel point elle trouve ça génial. "C’est quand même mieux d’avoir la surprise avant de passer chez le coiffeur, que quand on en sort."

6 images
Vous pouvez aussi tester différentes couleurs de cheveux © RTBF

"La personnalisation, c’est vraiment ça l’avenir"

Sur le stand d’à côté, on personnalise la couleur de votre fond de teint : un scanner analyse votre visage, et en deux secondes l’ordinateur vous conseille les trois teintes qui vous conviennent le mieux en fonction de vos habitudes de consommation.

"La personnalisation, c’est vraiment ça l’avenir", nous explique Guive Balooch, vice-président du L’Oréal Technology Incubator. "Aujourd’hui, 50% des femmes ne trouvent pas la bonne nuance de teint. Les algorithmes leur apportent une solution et leur évitent de mauvais achats."

La classe moyenne va exploser dans les 10 prochaines années, et c’est une formidable aubaine pour les grands groupes de beauté. Que ce soit en Afrique, en Asie ou en Amérique du Sud, des centaines de millions de nouvelles consommatrices potentielles vont arriver sur le marché, ce qui explique cette attention décuplée pour ce qu’on appelle la "géocosmétique". On adapte les produits aux besoins spécifiques des consommatrices. Grâce aux nouvelles technologies, c’est encore plus simple.

6 images
Cette machine scanne et analyse votre peau pour trouver un soin adapté © RTBF

Une célèbre marque de pharmacie propose, par exemple, de scanner votre visage avec votre smartphone, et de répondre à une série de questions, avant de vous conseiller la crème de jour ou l’anti-rides qui correspondront parfaitement à vos besoins. "Tous les consommateurs sont différents", nous explique Stéphane Lanuzel, directeur des opérations numériques de L’Oréal. "Nous avons tous des types de peau différents, nous ne vivons pas tous dans le même environnement, nous n’avons pas tous la même exposition à la pollution ou au soleil… Répondre à tous les besoins avec un seul produit, c’est ce qu’on faisait avant. Maintenant, on personnalise ! "

Une photo suffit pour comparer la texture de votre peau aux 10.000 profils de la banque de données de la marque, et tenter de vous vendre le soin parfaitement adapté à votre profil.

Usines automatisées pour suivre l’évolution de la demande

En amont, la production des cosmétiques a elle aussi connu une révolution technologique. Une bonne partie des usines sont aujourd’hui automatisées. C’est le cas par exemple de l’Usine "luxe" de L’Oréal à Lassigny, au sud-ouest de Paris. Ce sont des robots qui remplissent les flacons, qui étiquettent, qui remplissent les cartons.

6 images
Aujourd'hui, tout est automatisé © RTBF

"Sur cette chaîne de parfum, on réalise trente pièces par minute en moyenne, et il n’y a absolument aucune intervention humaine", nous explique fièrement un des ingénieurs responsables. "Aujourd’hui, les employés sont là pour surveiller les opérations, plus pour exécuter des tâches lourdes". A la question de savoir si cela a des conséquences en termes d’emploi, on nous répond que personne n’a été licencié dans l’usine, pour le moment.

L’avantage des robots est aussi que l’on peut les reprogrammer très rapidement. Sur un marché où la demande évolue de manière très rapide et parfois de manière inattendue, c’est un véritable atout.

Dans l’usine, on aime à citer l’exemple de cette star de sitcom sud-coréenne qui a fait exploser les ventes de rouge à lèvres corail après une seule apparition télévisée, et dont la vidéo a fait le tour des réseaux sociaux.

"Avec les réseaux où sévissent blogueuses et influenceuses, on peut avoir une teinte qui passe de 10.000 unités à 1 million en quelques jours", renchérit l’ingénieur. "Et aujourd’hui, nous sommes tellement agiles que nous pouvons immédiatement adapter notre production."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK