Coronavirus : votre médecin peut vous placer en quarantaine sur un simple coup de fil, sans analyse de test

La consigne est claire et elle est répétée à l’envi : si vous craignez d’avoir été infecté par le covid-19, surtout n’allez pas chez votre médecin. Vous risquez de contaminer les autres patients mais aussi votre généraliste. Le collège de Médecine Générale tape encore une fois sur le clou, le tri et la prise en charge des patients doivent être uniquement téléphoniques.

" La situation épidémiologique est telle qu’il faut absolument faire en sorte de garder les gens potentiellement positifs à la maison, nous dit le docteur Thomas Orban, président du Collège de Médecine générale, nous n’avons pas la possibilité de tester tout le monde, cela va encombrer tout le système de santé ".

Mise en quarantaine par téléphone, sans testing

Conséquence, vous pourriez donc être mis en quarantaine, sur ordre de votre médecin traitant, sans que celui-ci vous ait ausculté, puisque l’anamnèse (l’interrogatoire du médecin sur vos antécédents médicaux et le contexte) se fait par téléphone. Hier soir, tous les médecins généralistes ont reçu les recommandations suivantes du Collège des médecins.

"Tout patient qui présente un ou plusieurs symptômes d’infection respiratoire aiguë (toux, rhinite, fièvre, etc.) et dont l’état clinique n’est pas inquiétant doit être placé en quarantaine, à la maison, pour la durée des symptômes. Pour ceux-là, le testing n’est plus requis. Tout patient qui présente ces mêmes symptômes et dont l’état clinique est inquiétant, doit être envoyé à l’hôpital. Le testing ou pas sera décidé par l’institution hospitalière".


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus

►►► À lire aussi : 200 cas détectés au total en Belgique, un nombre limité de tests effectués par manque de réactifs


Pour un meilleur diagnostic, il est conseillé aux patients de contacter leur médecin traitant, celui qui possède leur dossier. Le patient potentiellement infecté n’aura pas obligatoirement de la fièvre. Un simple rhume peut être un indicateur.

Les consultations téléphoniques sont-elles fiables ? Thomas Orban rassure : "Le médecin généraliste fait ça à longueur d’année. Il sait comment gérer l’incertitude et il connaît ses patients. Dans tous les cas, je leur donne une estimation. Tous ceux qui m’ont appelé ce matin restent à la maison. Je n’ai pas encore eu d’hospitalisation. Si leur état se dégrade, ils doivent m’appeler. Les patients les plus préoccupants, je les rappellerai moi-même pour les suivre".

Protéger les soignants, dépourvus de masques en suffisance

Les médecins généralistes sont en première ligne. C’est donc le bon sens qui impose les consultations téléphoniques, d’autant que beaucoup de médecins ne disposent plus de masques de protection, en rupture de stock. Combien parmi les 15.000 médecins belges ? " Impossible de donner des chiffres, nous dit Paul De Munck, du Groupement belge des omnipraticiens, mais il est évident qu’il y a eu un manque de prévoyance ". Et de rappeler que pour un généraliste, un simple masque chirurgical suffit. Le fameux masque Ffp2 est indiqué dans les services où le personnel soignant est en contact permanent avec des malades du Covid-19.

Autre motif de ne pas recevoir le patient au cabinet médical, les tests de dépistage commencent à manquer, parce que nous dit Paul De Munck, "ces derniers jours, les gens se sont précipités pour faire des frottis. Une partie des stocks ont dès lors été gaspillés. Le médecin décidera s’il y a lieu de faire un frottis ou pas ".

Des honoraires pour les consultations téléphoniques ? Pas pour l’instant

Les semaines à venir s’annoncent très chargées pour les généralistes. En plus de la prise en charge habituelle de leurs patients, dont beaucoup souffrent de la grippe saisonnière, ils sont désormais assaillis de coups de téléphone, puisque telle est la règle. Ce temps passé à trier les patients, en ce compris les contacts avec les hôpitaux ne sera pas compté par les médecins. Paul De Munck, du Groupement belge des omnipraticiens : "On ne pense pas à ça. Nous sommes en situation de crise. Le temps passé par le médecin au téléphone n’est pas rémunéré. Cela pourrait poser problème dans l’avenir, ce sera un élément à prendre en compte après la crise ".

Les employeurs doivent faire preuve de souplesse

Comment faire pour obtenir un certificat médical en bonne et due forme et dans les temps, dès lors que les médecins sont surchargés et que le patient ne se rend pas à la consultation ? " Les employeurs doivent faire preuve de compréhension. Chaque médecin enverra les certificats selon ses propres procédures ", précise Thomas Orban, président du Collège des Médecins Généralistes.

N’oublions pas que plus de 80% des patients atteints du Covid-19 seront guéris, rappellent les médecins généralistes. Dans la plupart de cas, ce n’est qu’une simple grippe, voire un rhume. Soyons calmes et pragmatiques, c’est le message passé à la population.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK