Coronavirus: une peine de travail requise pour un homme qui n'a pas respecté le confinement

Le parquet de Bruxelles a requis, vendredi devant le tribunal correctionnel de Bruxelles, une peine de travail à l'encontre d'un homme de 23 ans qui n'a pas respecté les mesures de confinement à plusieurs reprises. Il s'agit du premier procès en Belgique pour infraction aux mesures décidées par le gouvernement fédéral mi-mars dernier pour ralentir la propagation de la pandémie de Covid-19.

"La grande majorité de la population fait un effort énorme et reste à l'intérieur. Avec une peine de travail, le prévenu pourrait faire quelque-chose pour la société", a déclaré le ministère public, requérant une peine de travail.

Le prévenu a admis qu'il n'avait pas adhéré aux règles de confinement et qu'il n'y adhère toujours pas. Il a par ailleurs contesté avoir résisté à son arrestation et avoir incité les personnes présentes aux alentours à s'en prendre aux policiers. Il a toutefois marqué son accord pour une peine de travail.

Les 25, 26 et 29 mars derniers, la police avait verbalisé à quatre reprises le prévenu pour non-respect des mesures de confinement. Celui-ci s'est vu infliger plusieurs amendes. Le 29 mars, il a une fois encore été vu en train de circuler sur la voie publique à Molenbeek-Saint-Jean avec un individu qui ne fait pas partie de sa famille, sans respecter la distance de sécurité minimale d'un mètre cinquante. Il a alors été interpellé par la police. Il a reçu ensuite une citation directe du parquet de Bruxelles à comparaître devant le tribunal dans le cadre d'une procédure accélérée.

Le jugement sera prononcé le 24 avril.

Sujet du JT du 09/04/2020 - Confinement: les Belges moins disciplinés

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK