Coronavirus : une partie de l'Europe, dont la Belgique, commence à se déconfiner ce lundi

Après des semaines à rester chez soi à cause du nouveau coronavirus, une partie de l’Europe, dont la Belgique, commence prudemment à retrouver l’air libre, de premières mesures de déconfinement entrant en vigueur lundi dans plusieurs pays.

Belgique, avant tout une reprise économique

La première phase du plan belge de déconfinement entre en vigueur ce lundi, signe d'une évolution favorable de l'épidémie de Covid-19, même si le mot d'ordre "restez chez vous" et la plupart des règles de confinement restent de rigueur.

Le principal changement est économique, avec l'autorisation de reprise de toutes les activités dites "B2B", c'est-à-dire entre entreprises. Comme annoncé par la première ministre à l'issue du Conseil national de Sécurité du 24 avril, les entreprises qui n’accueillent pas de public s’apprêtent donc à voir revenir leurs employés à partir de lundi.

Mais la plupart des commerces restent fermés, à l'exception de ceux qui avaient pu rester ouverts (alimentaires, etc.), qui ont pu ouvrir il y a quinze jours (bricolage, jardinerie) ou qui rouvrent ce lundi (merceries et magasins de tissu, pour favoriser le port du masque).

Les écoles aussi restent fermées, mais les milieux d'accueil de la petite enfance recommenceront à accueillir progressivement tous les enfants, en tenant de compte des capacités organisationnelles et mesures de sécurité.

Les secteurs culturels, événementiels, récréatifs ainsi que l'Horeca doivent garder portes closes. Réouverture progressive des restaurants à compter du 8 juin au plus tôt.

Le télétravail reste la norme et s'il n'est pas possible, un guide "Travailler en sécurité" élaboré avec les partenaires sociaux détaille la manière de pallier l'impossibilité de respecter les distances de sécurité, par exemple par le port du masque. Certaines classes rouvriront le 18 mai, avec un maximum de 10 élèves par classe.

Les transports publics doivent reprendre progressivement leur rythme de croisière. Le port d'un masque buccal - ou même une écharpe ou un bandana - y est obligatoire pour tous à partir de 12 ans et les heures de pointe sont déconseillées. Le moyen de transport privé reste recommandé.

L'activité physique et sportive en extérieur est permise avec non plus une mais deux personnes au maximum (toujours les mêmes), en dehors de celles qui vivent sous le même toit, et toujours en respectant distances et mesures de sécurité. Pour ces activités, un déplacement en voiture est autorisé, mais de manière limitée. Il ne peut s'agir d'une excursion.

L'accès classique aux soins de santé reprendra également de manière graduelle afin de permettre à tout un chacun de se faire soigner normalement. La plupart des soins non urgents ont été reportés pour permettre aux hôpitaux de se concentrer sur le coronavirus et éviter la contamination d'autres patients mais bon nombre de personnes, par exemple des malades chroniques, doivent être à nouveau pris en charge normalement.

Un autre instrument du déconfinement est le traçage des malades et des personnes qu'ils ont fréquentées. Un système reposant sur des call centers se met en place. Les Régions entament ce 4 mai une phase de test avant un lancement en rythme de croisière le 11 mai, quand la phase 1B devrait commencer avec la réouverture des commerces. La plupart des commerces rouvriront en effet à partir du 11 mai, à condition de respecter la distanciation sociale.

 

 

Italie

Dans certains secteurs (bâtiment, automobile, luxe…), le travail a commencé à reprendre le 27 avril.

A partir de lundi, les Italiens pourront rendre visite à leur famille et se réunir en nombre limité. Les parcs rouvriront, avec maintien de la distanciation sociale.

Le secteur manufacturier, celui de la construction et le commerce de gros pour ces filières seront ouverts. Bars et restaurants auront le droit de vendre à emporter. Leur réouverture complète aura lieu le 1er juin, tout comme celle des salons de beauté ou de coiffure.

Le 18 mai, tous les commerces de détail pourront rouvrir, ainsi que musées, lieux culturels et bibliothèques.

Les écoles resteront fermées jusqu’en septembre.

Les déplacements continueront d’être limités à l’intérieur de la commune de résidence et liés aux seules exigences de travail et de santé.

Quant au tourisme, l'Italie ne ferme pas la porte au tourisme venu de l'étranger en été

Espagne

Le confinement extrêmement strict du pays a été assoupli le 26 avril avec l’autorisation de sortir se promener une heure avec un adulte pour les enfants et, depuis samedi, avec l’autorisation pour les plus de 14 ans de faire du sport individuellement ou se promener sous conditions strictes.

A partir de lundi, certains petits commerces comme les coiffeurs pourront recevoir des clients individuellement sur rendez-vous. Bars et restaurants auront le droit de vendre à emporter.

Le masque sera obligatoire dans les transports.

Dans certaines petites îles des Baléares et des Canaries, la plupart des magasins, les musées et les terrasses des bars et restaurants seront autorisés à rouvrir avec des capacités limitées, de même que les hôtels sous conditions. Le reste du pays suivra le 11 mai.

Cinémas et théâtres rouvriront normalement deux semaines plus tard. Les écoles seront fermées jusqu’en septembre.

Jusqu’à la fin du déconfinement, les Espagnols ne pourront se déplacer hors de leur province.

Allemagne

La plupart des magasins de moins de 800 mètres carrés ont rouvert le 20 avril. Mais il a été suivi par une recrudescence des cas de coronavirus, ce qui a posé de nombreuses questions au pays de la Chancelière Merkel.   

A partir de lundi, les écoles vont rouvrir progressivement dans certains Länder (Sarre, Saxe-Anhalt, Brême).

Les coiffeurs vont rouvrir. Les lieux de cultes, musées, mémoriaux, zoos, aires de jeu le pourront aussi ou l’ont déjà fait.

Lieux culturels, bars, restaurants – sauf pour les livraisons -, aires de jeu, terrains de sport, demeurent fermés. Les grands rassemblements resteront interdits au moins jusqu’au 31 août.

Masque progressivement obligatoire dans les transports et les magasins.

 

Autriche

Vienne a déjà autorisé la réouverture de certains commerces non essentiels. Grandes surfaces alimentaires, coiffeurs et installations de sport en plein air (tennis, golf…) ont rouvert ce week-end.

Les restrictions de déplacement sont levées, les rassemblements autorisés jusqu’à 10 personnes, avec respect de la distanciation sociale.

Lundi, les élèves de terminale passant le bac vont retourner à l’école dans un cadre aménagé, avant une rentrée progressive pour les autres.

Les restaurants devraient rouvrir mi-mai.

Masque obligatoire dans les transports et les magasins.

Portugal

Le gouvernement portugais a dévoilé jeudi un plan de déconfinement par étapes étalé sur l'ensemble du mois de mai et qui débutera lundi avec la réouverture des petits commerces de rue, des salons de coiffure ou des stands automobiles.

Librairies et concessionnaires automobiles vont donc rouvrir lundi. Le commerce local, jusqu’à 200 m2, donnant sur la rue, va pouvoir rouvrir, avec masque obligatoire.

Certains services publics, tels que les centres d’impôts, vont rouvrir sur rendez-vous, avec masque obligatoire.

Dans les transports publics, le masque est obligatoire.

Les sports individuels en plein air sont autorisés.

Les lycées, musées, galeries d’art, restaurants et cafés rouvriront le 18 mai, les théâtres et les cinémas le 1er juin, avec des règles de distanciation sociale.

Slovénie

Réouverture lundi des terrasses de café et restaurants, coiffeurs, musées, librairies. Reprise des entraînements sportifs professionnels.

Masque obligatoire dans les lieux publics fermés, les transports et les magasins.

Retour en classe à partir de la mi-mai sous conditions.

Hongrie

Hors Budapest, réouverture des terrasses de café et restaurants, des plages et bains publics. Reprise des entraînements sportifs professionnels.

Masque obligatoire dans les transports et les magasins.

Pologne

Le gouvernement a annoncé l’ouverture lundi d’hôtels, de centres commerciaux, d’une partie des institutions culturelles, dont des bibliothèques et certains musées.

A partir de mercredi, crèches et jardins d’enfants pourront rouvrir, mais les autorités locales dont ils dépendent ont annoncé que la plupart d’entre eux resteront fermés.

Croatie

Certains magasins, les musées, les bibliothèques, ainsi que les transports publics ont rouvert la semaine dernière. Les rassemblements religieux sont autorisés depuis samedi.

Lundi, les services impliquant un contact rapproché avec le client, comme les coiffeurs, pourront rouvrir.

Le 11 mai, ce sera le tour des terrasses, bars et restaurants. Les rassemblements seront autorisés jusqu’à 10 personnes et les jardins d’enfants et écoles rouvriront sur la base du volontariat.

Serbie

Réouverture lundi des cafés et restaurants avec distanciation sociale, des transports publics, trains intercités et bus longue distance avec port du masque obligatoire.

Les centres commerciaux rouvriront le 8 mai, les jardins d’enfants le 11.

Le couvre-feu est maintenu.

Grèce

Près de 10% des commerces fermés vont pouvoir rouvrir lundi : librairies, salons de coiffure et de beauté, magasins d’électronique et d’articles de sport, jardineries.

Le 11 mai, tous les autres magasins pourront rouvrir à l’exception des centres commerciaux, fermés jusqu’au 1er juin.

Pays nordiques

En Islande, les universités, musées et salons de coiffure rouvrent lundi.

Le Danemark et la Norvège, en régime de "semi-confinement", ont été parmi les premiers pays européens à alléger leurs restrictions. Les Danois ont été les premiers à reprendre le chemin de l’école, le 15 avril.

Journal télévisé du 04/05/2020


Suivez toute l'actualité européenne avec Euranet Plus, le premier réseau d'information européenne.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK