Coronavirus : un traitement déjà connu permet de réduire d’un tiers la mortalité du Covid-19 parmi les patients les plus atteints

Un médicament de la famille des stéroïdes, la dexaméthasone, réduit d’un tiers la mortalité chez les malades les plus gravement atteints par le Covid-19, selon les premiers résultats d’un vaste essai clinique qualifié mardi d'"avancée majeure".

Dans la foulée de cette annonce, le gouvernement britannique a indiqué que ce traitement allait être immédiatement utilisé pour traiter les malades concernés. "Nous travaillons avec le NHS (les services de la Santé britanniques) pour inclure le dexaméthasone à son traitement standard contre le Covid-19 à partir de cet après-midi", a déclaré M. Hancock dans une vidéo postée sur son compte Twitter, précisant que le Royaume-Uni disposait de 200.000 traitements prêts à l’emploi stockés depuis mars.


►►► À lire aussi : Toutes nos infos sur le coronavirus


"La dexaméthasone est le premier médicament dont on observe qu’il améliore la survie en cas de Covid-19", ont indiqué dans un communiqué les responsables de l’essai britannique Recovery.

La dexaméthasone, une hormone glucocorticoïde de synthèse

Le traitement stéroïdien à faible dose de dexaméthasone est une avancée majeure dans la lutte contre le nouveau coronavirus, selon les experts britanniques. Ce médicament bon marché et largement disponible peut contribuer à sauver la vie de patients gravement atteints du Covid-19.

La dexaméthasone est utilisée depuis le début des années 1960 pour traiter un large éventail de maladies, telles que la polyarthrite rhumatoïde et l’asthme. Ce médicament faisait partie du plus grand essai au monde, celui visant à tester les traitements existants pour voir s’ils sont également efficaces contre les coronavirus.

Selon les résultats de ces tests, l’hormone administrée a permis de réduire le risque de décès des patients les plus atteints : un tiers de risque en moins pour les patients sous respirateur et une réduction du nombre de morts d’un cinquième pour ceux qui sont placés sous oxygène.

Si le traitement avait été utilisé pour traiter les patients au Royaume-Uni dès le début de la pandémie, jusqu’à 5000 vies auraient pu être sauvées, selon les chercheurs qui ont mené l’enquête.

De plus la dexaméthasone pourrait être très bénéfique dans les pays pauvres où le nombre de patients atteints de Covid-19 est élevé, précise la BBC.

Un effet bénéfique pour les patients gravement atteints

En moyenne, 19 patients sur 20 atteints de coronavirus se rétablissent sans être admis à l’hôpital. Parmi les personnes admises à l’hôpital, la plupart se rétablissent également, mais certaines peuvent avoir besoin d’oxygène ou d’une ventilation mécanique dans les cas les plus critiques. C’est pour ces patients à haut risque que la dexaméthasone semble être bénéfique.

Le médicament est déjà utilisé pour réduire l’inflammation dans une série d’autres conditions, et il semble qu’il aide à arrêter certains des dommages qui peuvent se produire lorsque le système immunitaire du corps entre en surrégime alors qu’il essaie de combattre le coronavirus.

La réaction excessive du corps dans cette lutte du corps contre le Covid est appelée "tempête de cytokines" et peut être mortelle.

Des vies potentiellement sauvées

Dans le cadre de cet essai qui a été mené par une équipe de l’université d’Oxford, environ 2000 patients hospitalisés ont reçu de la dexaméthasone. Les analyses médicales de ces patients ont été comparées à plus de 4000 autres qui n’ont pas reçu ce médicament.

Pour les patients sous respirateur, le traitement réduit le risque de décès de 40% à 28%. Pour les patients qui ont besoin d’oxygène, le stéroïde réduit le risque de décès de 25 à 20%.

Le professeur Peter Horby, à la tête de l’étude évoque une avancée essentielle dans la lutte contre le coronavirus : "C’est le seul médicament qui, jusqu’à présent, a montré qu’il réduisait la mortalité – et il la réduit de manière significative. C’est une percée majeure".

Selon le professeur Martin Landray, chercheur principal, les résultats suggèrent que pour huit patients traités sous respirateur, vous pourriez sauver une vie. Pour les patients traités à l’oxygène, le traitement permet de sauver une vie pour environ 20 à 25 personnes traitées avec le médicament.

"Il y a un avantage clair et net. Le traitement consiste en un maximum de 10 jours de dexaméthasone et coûte environ 5 livres sterling (5,6 euros) par patient. Il en coûte donc essentiellement 35 livres (moins de 40 euros) pour sauver une vie. Il s’agit d’un médicament qui est disponible dans le monde entier".

Et maintenant ?

Le professeur Landray a ajouté que, lorsque cela pourra être possible, les patients hospitalisés devraient maintenant se voir administrer ce médicament sans délai, mais que les gens ne devraient pas pour autant aller l’acheter pour se l’administrer à domicile.

Si ces résultats sont encourageants, il faut rappeler que les résultats de l’étude indiquent que la dexaméthasone peut être particulièrement utile pour les personnes dont la condition est critique. Elle ne semble cependant pas aider les personnes qui présentent des symptômes plus légers de coronavirus, c’est-à-dire celles qui n’ont pas besoin d’aide pour respirer.

Pourquoi publier des résultats si vite ?

Fergus Walsh, spécialiste en matière de santé pour la BBC, explique les raisons pour lesquelles les résultats de cette enquête ont été publiés aussi rapidement.

La première raison c’est que le traitement n’a rien de neuf et qu’il est bon marché donc facilement accessible. Pour le correspondant médical du média britannique, "il faut s’en réjouir, car cela signifie que les patients du monde entier pourraient en bénéficier immédiatement. […] les résultats de cet essai ont été publiés à la hâte, car les implications sont énormes au niveau mondial".

La moitié des patients atteints de coronavirus qui ont besoin d’être placés sous respirateur ne survivent pas. Pour ce spécialiste, réduire ce risque d’un tiers aurait un impact énorme.

Le médicament est administré par voie intraveineuse en soins intensifs, et sous forme de comprimés pour les patients moins gravement malades. Jusqu’à présent, le seul autre médicament dont il a été prouvé qu’il est bénéfique pour les patients atteints du Covid-19 est le remdesivir, un traitement antiviral qui a été utilisé pour le virus Ebola.

Il a été démontré que le traitement réduisait la durée des symptômes du coronavirus de 15 à 11 jours, mais les preuves n’étaient pas assez solides pour démontrer une réduction de la mortalité. Contrairement à la dexaméthasone, le remdesivir est un nouveau médicament dont l’offre est limitée et dont le prix n’a pas encore été annoncé.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK