Coronavirus : un site internet pour désengorger les pharmacies

C’est l’histoire d’un couple en pleine crise du coronavirus. Il est entrepreneur web, confiné à la maison. Elle est pharmacienne, surchargée par les questions d’une clientèle inquiète. Dans l’officine, Pauline enchaîne les visites mais aussi les appels téléphoniques. Les questions sont souvent les mêmes.

Avez-vous encore du gel hydroalcoolique ? Disposez-vous de masques ?

"J’ai créé cette plate-forme qui permet de consulter l’état des stocks. Les produits recherchés sont souvent les mêmes. Nous avons donc référencé une dizaine de produits comme les masques, le gel hydroalcoolique, les gants, les thermomètres, etc. Grâce à cette plate-forme, il est possible de voir en un clic si les pharmacies en disposent ou non, si elles peuvent les délivrer ou non. Cela limite donc les coups de fil et les déplacements inutiles." explique Martin Renchon, créateur de PharmaStock.

Éviter les déplacements inutiles

"Sur dix visites, il y en a peut-être quatre qui sont inutiles. Il s’agit de gens qui viennent en pensant trouver ceci ou cela et on ne sait pas le leur donner." constate Pauline Ponthot, pharmacienne. La jeune femme se dit séduite par l’initiative de son mari et constate déjà les premiers résultats dans l’officine.

Fin mars, le site de PharmaStock compte une centaine de pharmacies participantes. Une initiative citoyenne qui peut participer, à son échelle, à réduire la vitesse de propagation du virus et à soulager ceux qui sont en première ligne.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK