Coronavirus: si je tousse et que je ne peux me rendre au travail, que dois-je faire?

les entreprises sont invitées à faire preuve de souplesse et de compréhension
les entreprises sont invitées à faire preuve de souplesse et de compréhension - © PeopleImages - Getty Images

Lorsqu'un travailleur présente certains symptômes, il lui est recommandé de ne pas se rendre à son travail.  Les autorités et le corps médical le rappellent : en cas de toux, fièvre, essoufflement, ou autres symptômes avant-coureurs du coronavirus (frissons, douleurs musculaires, mal de gorge, mal de tête, diarrhée, nausées, vomissements et écoulement nasal), le travailleur doit contacter son médecin par téléphone. Ce dernier déterminera les étapes à suivre.

Le médecin peut vous recommander d'éviter tout contact : c'est d'ailleurs le cas, même pour ceux qui ne présentent aucun des symptômes cités ci-dessus. Il peut aussi décider de vous mettre en quarantaine, sans même vous avoir ausculté, puisque l’anamnèse (l’interrogatoire du médecin sur les antécédents médicaux et le contexte) se fait par téléphone. 


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Le médecin doit-il délivrer un certificat médical en bonne et due forme? Si c'est le cas, le statut du travailleur est clair: il est en congé pour raison de maladie. Et les règles normales en matière d’incapacité de travail avec salaire garanti s’appliquent. Dans les autres cas, les entreprises sont invitées à faire preuve de souplesse et de compréhension. Ils devraient ouvrir à leurs collaborateurs la possibilité de faire du télétravail, encourager le recours à la vidéoconférence, et veiller à garder des distances interpersonnelles suffisantes sur le lieu de travail. Ils devraient aussi permettre des heures de travail flexibles ou la prise de congés.

Le site info-coronavirus.be répond à de nombreuses questions relatives à la pandémie

Le site 1890.be fournit aux employeurs une liste de réponses aux questions liées au coronavirus dans le cadre du travail

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK