Coronavirus : Sciensano précise les mesures de testing pour les enfants de moins de trois ans

Coronavirus : Sciensano précise les mesures de testing pour les enfants de moins de trois ans
Coronavirus : Sciensano précise les mesures de testing pour les enfants de moins de trois ans - © Catherine Falls Commercial - Getty Images

L’Institut de santé publique Sciensano a mis à jour ses indications de testing pour les enfants de moins de 3 ans, qui se voient limitées, de même que les mesures à prendre pour les milieux d’accueil. Celui-ci, ou une section au sein d’une crèche, doit être fermé uniquement si un membre du personnel soignant est un cas confirmé de Covid-19 ou s’il y a deux cas d’infection confirmés parmi les enfants au sein de la même bulle, signale l’institut jeudi. Le document complet est à lire en cliquant ici.

Un test pour le coronavirus est recommandé pour un enfant de moins de 3 ans si le jeune patient répond à la définition de cas possible de Covid-19 et présente un état clinique nécessitant une hospitalisation ou si le résultat implique que des mesures doivent être prises pour protéger les contacts étroits. C’est le cas lorsqu’il y a un foyer dans une collectivité ou lorsqu’un membre de la famille est à risque de développer une forme sévère de la maladie.

Isolement en cas de test positif

Si le résultat du test Covid-19 sur le jeune enfant s’avère positif, il doit rester en isolement et ne retourner en milieu d’accueil que "sept jours après l’apparition des symptômes, à condition d’être sans fièvre les trois derniers jours et avec une amélioration considérable des symptômes", souligne Sciensano. Les parents du jeune patient sont tenus d’informer ce milieu d’accueil du résultat du test, mais le milieu d’accueil peut rester ouvert. Ni quarantaine ni test ne sont nécessaires pour les autres enfants et le personnel soignant.

Toutefois, si un autre enfant de la même bulle au sein de l’établissement développe à son tour des symptômes dans les 14 jours après le premier cas confirmé, cet enfant doit aussi être testé.

Si ce deuxième cas confirmé, Sciensano estime alors qu’il s’agit d’un cluster. Dès lors, le groupe concerné au sein du milieu d’accueil est contraint de fermer, une quarantaine est mise en place et le personnel soignant est testé, mais pas les enfants.

En cas de test négatif, un enfant reste à la maison jusqu’à l’amélioration de son état de santé.

►►► À lire aussi : Pas d'immunité croisée chez les enfants : le contact avec le rhume ou la bronchite ne les protège pas du Covid-19

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK