Coronavirus : Roche va lancer un test rapide pour le Sars-Cov-2 dans l'Union européenne

Roche va lancer, dans le courant du mois de septembre encore, un test rapide d'antigène du Sars-Cov-2.
Roche va lancer, dans le courant du mois de septembre encore, un test rapide d'antigène du Sars-Cov-2. - © ALAIN JOCARD - AFP

Roche va lancer, dans le courant du mois de septembre encore, un test rapide d'antigène du Sars-Cov-2, le virus à l'origine du Covid-19. En général, ce test donne des résultats en l'espace de 15 minutes, a précisé le groupe bâlois mardi soir.

Dans un premier temps, le test sera disponible en Europe dans les pays reconnaissant le label CE. Il est aussi prévu de demander une homologation d'urgence (Emergency Use Authorisation) à la FDA américaine. Le test se déroule dans une infrastructure de laboratoire, par frottis nasal et il dispose d'un haut degré de fiabilité, selon Roche.

40 millions par mois

Lors de la commercialisation, le groupe sera en mesure de proposer 40 millions de tests par mois. D'ici la fin de l'année, la capacité de production doublera. Avant la saison de la grippe, il est important de savoir si une personne est atteinte de la grippe ou du coronavirus, a souligné Thomas Schinecker, directeur de la division Diagnostics de Roche, cité dans le communiqué. Afin de contenir la propagation du virus, il faut des tests qui apportent des réponses rapides aux médecins et patients.

Roche précise que le lancement du test interviendra en partenariat avec SD Biosensor, avec laquelle le groupe dispose d'un accord mondial de distribution.

Dixième test

Vontobel souligne que s'il s'agit déjà du dixième test de Roche dans la franchise contre le Covid-19 - dispositifs moléculaires, sérologiques et numériques confondus - celui-ci présente l'avantage d'offrir une possibilité de triage rapide à l'entrée des structures de soins. La banque de gestion en attend une contribution positive aussi bien sur les recettes que sur la rentabilité de l'unité Diagnostics.

La disponibilité prochaine de ce test constitue une "formidable nouvelle pour Roche, les prestataires de soins, les organismes gouvernementaux et décideurs politiques", s'extasie pour sa part Mirabaud Securities.

L'établissement genevois anticipe une demande soutenue en particulier dans les régions encore rudement malmenées par la pandémie, qui dépendra toutefois de la volonté des décideurs politiques locaux à dépister sur une large échelle.

Le bon de jouissance Roche (+1,5% à 09h03) prenait mercredi matin le meilleur départ sur l'indice phare de la Bourse suisse. Le SMI s'appréciait de 0,79%.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK