Coronavirus : retour anticipé d'Italie pour des enfants belges partis au ski

Une centaine d'enfants sont rentrés ce matin prématurément d'Italie. Leurs cars sont arrivés ce matin à Namur après une nuit de voyage. Ils étaient à Chiesa in Valmalenco, une station dans le nord de la Lombardie, en dehors des zones actuellement touchées par le coronavirus. L'organisateur du voyage, l'asbl Ocarina, a décidé de rapatrier les enfants deux jours plus tôt que prévu. Par précaution. 

"On a décidé de rentrer pour des raisons logistiques et pas sanitaires", précise Aude Scieur, la porte-parole de l'asbl Ocarina. "On craignait d’être coincés en Italie à la fin de la semaine et de ne pas pouvoir rentrer en raison de mesures de confinement ou de blocage de frontières. Les autorités locales et les autorités belges étaient vraiment rassurantes par rapport aux risques sanitaires éventuels. Par contre on n’avait aucune garantie que le retour puisse se faire dans de bonnes conditions. C’est ce qui a motivé la décision", souligne Aude Scieur, la porte-parole de l’asbl Ocarina.

Des enfants déçus mais des parents soulagés

Le séjour a été écourté de 2 jours à peine. Le groupe devait rentrer samedi.

"Je suis un peu déçue mais, en même temps, il faut ce qu’il faut pour ne pas rester coincés", explique la jeune Théa.

Les parents sont présents pour accueillir leur progéniture : "Ils ont joué la carte de la sécurité…", reconnaît la maman de Noé. " Je ne suis pas très inquiète", enchaîne cette mère de famille. "Mais imaginez qu’un enfant soit contaminé… Moi j’ai trois enfants… On ne sait pas trop quelle attitude avoir..."

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK