Coronavirus : rencontre pour se préparer à une éventuelle épidémie en Wallonie

Coronavirus : rencontre pour se préparer à une éventuelle épidémie en Wallonie
Coronavirus : rencontre pour se préparer à une éventuelle épidémie en Wallonie - © BRUNO FAHY - BELGA

La ministre wallonne de la Santé a reçu cet après-midi une quarantaine d’acteurs du secteur médical. Autour de la table, se trouvaient des médecins généralistes mais aussi des représentants de l’Absym, l’Association belge des syndicats médicaux. Sans surprise, le coronavirus était au centre des discussions.

Le but de cette rencontre était d’écouter et d’échanger pour mieux collaborer. Mais aussi de mesurer l’état de la situation et se préparer à gérer une éventuelle épidémie. "Il y a des craintes mais l’important, c’est de voir quelles sont les possibilités, les difficultés que les médecins rencontrent. L’idée, c’est de pouvoir prendre le pouls et coordonner la situation" déclare Christie Morreale, la ministre wallonne de la Santé.

Les interrogations des médecins étaient nombreuses. L’un d’eux confie qu’ils ont eu "plus de pistes de réponses que de réponses". Des craintes par rapport au matériel à leur disposition notamment. "On est un peu démuni pour l’instant. On essaye de faire au mieux avec les moyens dont on dispose mais on ne sait pas comment les choses vont évoluer."

Le docteur Giet est généraliste et, avec d’autres confrères, ils ont créé une salle d’attente spéciale pour accueillir les patients fiévreux qui rentrent de vacances. "On réduit le risque puisque, entre chaque patient, on désinfecte un seul cabinet. Les patients ont bien compris. Les postes de garde sont des lieux où nous pourrions organiser ce type de permanence et concentrer nos efforts en un lieu sur un ou deux médecins. Je pense que les autorités ont probablement entendu que cela pouvait être une piste intéressante."