Coronavirus : qui est Emmanuel André, le porte-parole interfédéral de la lutte contre le covid-19 ?

Coronavirus: qui est Emmanuel André, le porte-parole interfédéral de la lutte contre le covid-19?
Coronavirus: qui est Emmanuel André, le porte-parole interfédéral de la lutte contre le covid-19? - © Tous droits réservés

"Bonjour à tous, goeiedag iedereen." Son entrée en matière bilingue est (presque) toujours la même quand, à 11h, commence la conférence de presse du centre de crise. Depuis quelques semaines, Emmanuel André a endossé un nouveau rôle bien éloigné de ses tâches habituelles en laboratoire. Ce médecin est devenu "porte-parole interfédéral de la lutte contre le covid-19" (c’est son titre officiel).

Concrètement, Emmanuel André suit l’évolution de l’épidémie en Belgique. Chaque jour, il annonce en français les derniers chiffres récoltés la veille. Le tout dans une ambiance calme, presque bienveillante (quel autre pays conseille à ses citoyens de "faire des bricolages" pour vivre le confinement dans la sérénité ?). Une communication qui tranche avec celles de nos voisins, à commencer par la France d’Emmanuel Macron qui place cette crise sanitaire sous le signe de la "guerre".


►►► À lire aussi : ce 26 mars, les effets du confinement ne sont pas encore visibles dans les chiffres d'hospitalisations


Au fil des jours, sa barbe est toujours plus fournie, ses cernes se creusent… Il balbutie parfois entre deux chiffres. Et on l’en excuse aisément. Car Emmanuel André dort peu. Les journées de cet homme de 37 ans "commencent à 6h et se terminent à minuit", dit-il à nos confrères du Soir.

Quand celui qui est aussi père de trois enfants n’est pas en conférence de presse, il coordonne plusieurs laboratoires. Il travaille aussi avec la task force chargée d’augmenter le nombre de tests de dépistage du covid-19 en Belgique.

Son autre passion, c’est le continent africain. Notamment la question de la tuberculose au Sud-Kivu qui lui vaudra une bourse de la fondation Saint-Luc en 2013. "Depuis 2011, le Dr Emmanuel André développe des stratégies innovantes et peu coûteuses pour augmenter l’accès au diagnostic et au traitement de la tuberculose dans les régions les plus reculées de l’Est du Congo", peut-on lire sur le site de la fondation.


 ►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Pédagogue passionné

Ce spécialiste, responsable, avec Marc Van Ranst, du labo de diagnostic au Pôle des maladies infectieuses à l’hôpital UZ Leuven, ne compte pas ses heures pour expliquer la réalité de la maladie. Toujours avec pédagogie ("J’aime bien expliquer les choses"), inlassablement, sur les plateaux de télévision, dans la presse et sur les réseaux sociaux.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


"Même Eden reste à la maison ! Merci mec, c’est aussi ça être notre capitaine", écrit-il sur Twitter en réponse au joueur de foot qui se filme depuis sa cuisine.

Les superhéros sont dans les hôpitaux

Quand Eden Hazard soude le pays à coups de pied dans le ballon, Emmanuel André incarne l’unité nationale face à l'épidémie. Un francophone qui travaille dans une université flamande pour répondre à un défi qui touche tous les Belges, qu’ils soient du nord ou du sud.

Son but, rappelé au Soir ce jeudi, "créer de la cohérence. Parce que lorsqu’on lutte contre une pandémie de façon non coordonnée, on rajoute du chaos au chaos".

C’est d’ailleurs ce qui ressort de ses messages sur Twitter, souvent ponctués du hashtag #tousensemble… Le tout accompagné d’une touche d’humour. "Je ne suis pas (encore) doué pour la couture, mais je serais très heureux de découvrir vos talents ! Le mode d’emploi pour fabriquer des masques à usage privé est publié par le SPF Santé Publique", lance-t-il en pleine polémique sur la pénurie de masques.

Pas question non plus de prendre la grosse tête au moment où le Financial Times salue la gestion de la crise "à la belge", avec "des experts scientifiques et des porte-parole" qui apportent "une réponse claire et décisive" au problème.

"Les vrais héros c’est vous tous qui nous aidez en restant chez vous, répond Emmanuel André… et les superhéros ils sont dans les hôpitaux !", répond-il. Simple, basique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK