Coronavirus: quand l'épidémie va-t-elle s'éteindre ?

Coronavirus : quand l'épidémie va-t-elle s'éteindre?
Coronavirus : quand l'épidémie va-t-elle s'éteindre? - © KIM WON JIN - AFP

Le coronavirus disparaîtra-t-il avec le printemps, comme l’a prédit le président américain Donald Trump, pour qui " Beaucoup de gens pensent que le nouveau coronavirus s’en ira en avril avec la chaleur […] normalement, ça disparaîtra en avril, ajoutant : "J’ai eu une discussion avec le président XI (Jinping), […] il est très confiant et il pense, comma je l’ai déjà mentionné, que d’ici avril ou au cours du mois d’avril, la chaleur tuera ce genre de virus".

Pas si simple, répondent les scientifiques. Si l’on espère que la transmission du Covid-19 diminuera avec les premières chaleurs, rien n’est mois sûr.

Le Coronavirus, un virus qui ne vit qu’en se transmettant

Explications. Accrochez-vous, cela pourrait vous paraître un peu scientifique : un virus est une information génétique qui ne vit pas en dehors d’une cellule. Il se transmet grâce à une forme extra-cellulaire qui le véhicule. Encore un peu de concentration : "Un virus comme celui de la grippe ou du coronavirus est emprisonné dans une capside de protéines. Cette enveloppe lui permet de pénétrer dans une cellule. Une fois dans cette cellule, l’information génétique va faire en sorte que la cellule infectée produise des centaines, voire des milliers d’autres cellules infectées. C’est de cette façon que le patient touché peut développer par exemple une infection pulmonaire", explique le professeur Thomas Michiels, virologue à l’Institut de Duve et à l’UCLouvain.

Une transmission par aérosol

Le coronavirus, comme la grippe, se transmet par les aérosols, ces particules en suspension dans l’air, produites par les toux et les éternuements. Chez une personne infectée, au bout de quelques jours, sa production d’anticorps va neutraliser le virus et l’empêcher de se propager plus loin.

Au bout de huit à dix jours, le coronavirus est vaincu. Mais il aura eu le temps de se propager, pendant la période d’incubation et pendant la maladie.

Le Covid-19, saisonnier comme la grippe ?

Tant qu’il se transmet, le Covid-19 restera en vie. Quand l’épidémie s’arrêtera-t-elle ? "On est encore dans l’inconnu, nous dit Thomas Michiels, c’est la première fois que ce virus se propage à l’homme. On sait comment se déclenche et s’arrête une épidémie de grippe. On ne sait pas encore exactement pourquoi, mais le virus de la grippe survit mieux en hiver, par temps froid. Il n’aime pas les températures élevées, donc en été, les cas de grippe sont beaucoup plus rares. En sera-t-il de même avec le coronavirus ? C’est ce qu’on espère, mais il est encore trop tôt pour le dire".

Impossible à prévoir

A ce jour, aucun virologue ne peut prévoir l'évolution de l'épidémie. Emmanuel Bottieau, de l'Institut de médecine tropicale d'Anvers : " On ne peut pas dire avec certitude que le Covid-19 ne survivra pas pendant les chaleurs de l'été. En juillet 2012, un premier homme a été infecté par le MERS- Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient, un coronavirus voisin du Covid-19. Il était au Qatar et il revenait d'Arabie Saoudite. Ce sont deux pays où les températures peuvent monter très haut". L'homme a développé une pneumonie aiguë. C'était le premier cas de MERS, il en est mort. Il est vrai aussi qu'il y a des cas de Covid-19 à  Singapour, au Vietnam ou encore en Thaïlande. Pas dans la même proportion qu'en Corée du sud ou en Italie, mais ce sont des zones qui ne sont pas réputées pour leur fraicheur. 

Ce que l’on sait, c’est que tout comme le virus de la grippe, le Covid-19 est entouré d’une membrane biologique, ce qui le rend très fragile. Cette membrane est particulièrement sensible à la dessiccation, autrement dit l’exposition à l’air sec. Elle ne survit pas sur des surfaces comme des tables ou des sols quand il fait chaud et sec. Cette même membrane ne résiste mal à l’action des savons et autres gels désinfectants.

Pour résumer

Résumons : le Covid-19 meurt quand il ne se transmet pas d’une personne à l’autre, il ne supporte pas bien les fortes températures, mais cela veut-il dire qu’avec le printemps ou l’été l’épidémie va s’arrêter ? Les scientifiques ne peuvent pas l’affirmer.

Ce qui est certain en revanche, c’est que les virus ne disparaissent pas totalement. Ils migrent avec les saisons. Ainsi le virus de la grippe ira là où le climat lui convient : dans l’hémisphère sud pendant notre été. Il voyagera par transmission, humaine ou animale.

Que se passera-t-il avec le coronavirus ? Les autres souches de coronavirus – il y en a plusieurs, dont la plupart provoquent des infections respiratoires bénignes comme le rhume – sont saisonnières. Elles disparaissent en été. Le monde médical espère que le Covid-19 fera ses valises avec les premières chaleurs.