Coronavirus: pourrez-vous rendre visite aux personnes âgées dans les maisons de repos ? Le point région par région

L’épidémie de coronavirus qui touche la Belgique modifie nos habitudes et a des conséquences sur notre vie de tous les jours. Mardi, le gouvernement fédéral a émis une série de recommandations pour faire reculer la maladie.

Dans la foulée, les régions ont pris leurs dispositions. Ces mesures, qui sont en constante évolution, concernent notamment les maisons de repos. Car les personnes âgées font partie des groupes les plus à risques. Une femme âgée de 90 ans est d’ailleurs décédée après avoir été contaminée par le coronavirus.

Voici donc les dispositions prises par les différentes régions concernant les maisons de repos en date du 11 mars.

►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus

Wallonie: interdiction des visites dans les maisons de repos jusqu’au 31 mars

En Wallonie, les autorités ont interdit toutes les visites en maison de repos et en résidences services jusqu'au 31 mars afin de réduire la propagation de l'épidémie et protéger les résidents fragiles.

"Depuis ce matin, les résidences impriment des affiches, prennent contact avec les familles, mais il ne sera pas toujours facile de faire passer la pilule...", commente Christine Permanne, présidente de l'Association des directeurs de maison de repos (ADMR).

Pour Vincent Frédéric, secrétaire général de la Fédération des maisons de repos privées, la circulaire diffusée en Région wallonne pose des questions d'interprétation: les centre d'accueil ou de soin de jour, où des seniors viennent passer la journée avant de rentrer chez eux, doivent-ils être fermés? Faut-il accepter de nouveaux résidents dans les maisons de repos? "Ce sont les questions qu'on me pose en ce moment, mais elles auraient pu être anticipées", estime-t-il.

Bruxelles : les visites non-essentielles interdites dans les services résidentiels jusqu’au 31 mars

Afin de réduire la propagation de l’épidémie et protéger les résidents fragiles, la Région bruxelloise a décidé d’interdire toutes les visites qui ne sont pas considérées comme essentielles dans l’ensemble des services résidentiels (qui accueillent des personnes 24h/24h), ce qui comprend les maisons de repos, annonce mercredi le cabinet du ministre bruxellois de la santé Alain Maron. Ces restrictions sont d’application jusqu’au 31 mars et pourront être prolongées en fonction de l’évolution de la situation.

Sont considérées comme visites essentielles :

  • Les visites du médecin ou d’une équipe médicale ;
  • Les visites des services d'inspection ; 
  • Les proches dans certains cas précis (fin de vie, déplacement vers un hôpital, état de crise du résident, …). Le directeur de l’institution juge du caractère essentiel de la visite.

Toutes les autres visites sont donc interdites :

  • Les volontaires ne sont pas considérés comme des visites essentielles;
  • Les visiteurs qui présenteraient des symptômes ou seraient malades (quels que soient les symptômes ou la maladie) ne peuvent pas bénéficier de ces visites essentielles;
  • La visite des enfants de moins de 12 ans est interdite.

La tenue d’un registre de visites est obligatoire. Celui-ci doit reprendre les coordonnées des visiteurs (nom, prénom, adresse de domicile et téléphone);

Des mesures seront également d’application pour les services non résidentiels (centres de jour pour personnes âgées, pour personnes handicapées, santé mentale), pour le secteur des soins et des aides à domiciles et pour le secteur ambulatoire (centres de planning familial, maisons médicales). Elles seront précisées dans la journée de mercredi.

Flandre: des mesures supplémentaires pour protéger les résidents

Le ministre flamand du Bien-Être Wouter Beke a annoncé mardi de nouvelles mesures pour protéger les résidents des maisons de repos en Flandre. Les heures de visites y seront notamment limitées, les visiteurs ne pourront y accéder que via une entrée unique et devront laisser leurs données dans un registre. De plus, ils ne pourront se rendre dans la cafétéria.

Les enfants de moins de 16 ans ne pourront plus dans l’immédiat se rendre dans les maisons de repos, mais une interdiction totale des visites pour les adultes – comme décidée par certains établissements et par la Wallonie – n’est pas encore à l’ordre du jour.
 

Sujet du JT du 10/03/2020 - Coronavirus: visites interdites dans les homes de Wallonie

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK