Coronavirus: plusieurs organisation internationales vont collaborer davantage pour l'accès aux vaccins

Plusieurs organisations internationales établies à Genève veulent collaborer pour faciliter l'accès aux vaccins et aux technologies contre le coronavirus. L'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) et l'Organisation mondiale du commerce (OMC) ont décidé d'une plateforme commune pour accompagner les Etats-membres.

Les patrons de ces institutions se sont rencontrés la semaine dernière affirmant leur engagement à un accès aux vaccins pour tous.

Mercredi, l'Alliance mondiale pour les vaccins (Gavi) a annoncé que l'objectif de l'OMS de vacciner au moins 30% de la population de chaque pays d'ici la fin de l'année ne devrait pas être atteint.

Si M. Tedros, patron de l'OMS, a répété à de nombreuses reprises son souhait d'une levée provisoire de la propriété intellectuelle, la cheffe de l'OMC est elle confrontée aux divergences entre les 164 membres de son institution. Au total, plus d'une centaine d'entre eux demandent des exceptions aux brevets pour les technologies contre la pandémie. 

Mais la Suisse et d'autres défendent les intérêts des entreprises pharmaceutiques et préfèrent des licences volontaires pour éviter d'affecter l'innovation. 

Récemment, une première étape a été franchie avec un consensus pour discuter d'un texte à l'OMC, mais les négociations s'annoncent longues.

Et l'OMS, l'OMPI et l'OMC vont aider davantage les responsables politiques et les spécialistes. Autre innovation, les Etats pourront demander de l'assistance directement auprès d'une plateforme des trois organisations.

Sommet du G7: discussion des vaccins (JT 11/06/2021)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK