Coronavirus: peu d'impact sur la vie nocturne bruxelloise, seul le Fuse adapte sa capacité

Coronavirus: peu d'impact sur la vie nocturne bruxelloise, seul le Fuse adapte sa capacité
Coronavirus: peu d'impact sur la vie nocturne bruxelloise, seul le Fuse adapte sa capacité - © Sophia Kembowski - BELGAIMAGE

La vie nocturne dans les diverses discothèques de la capitale se poursuivra normalement en dépit de l'interdiction d'organiser des événements rassemblant plus de 1.000 personnes à l'intérieur. Seul, le Fuse adaptera son fonctionnement à l'interdiction.

La plupart des discothèques bruxelloises ne peuvent accueillir plus de 1.000 personnes et ne sont donc pas concernées par ces mesures. Seul le Fuse, qui dépasse cette capacité, a pris des dispositions.

"Après une réunion constructive avec la Ville de Bruxelles, nous avons eu confirmation que nos événements pouvaient se dérouler comme prévu", précise le Fuse. "La capacité du club sera limitée à 1.000 personnes et ce jusqu'à la fin mars. Si cela devait influencer la programmation, nous le ferons savoir via la page Facebook de l'événement concerné."

Les autres discothèques comme le Bloody Louis, le You, le Spirito, le Zodiak, le Plein Publiek ou le C12 ne sont pas touchées par les mesures et les événements prévus auront tout simplement lieu.

"Notre équipe médicale sera disponible toute la nuit comme toujours et les mesures d'hygiène devront être respectées par tout le monde", souligne le club techno C12. "Nous comptons sur le bon sens de chacun."