Coronavirus : pendant combien de temps est-on contagieux ?

Ligne du temps - Covid-19
3 images
Ligne du temps - Covid-19 - © rtbf - Damien Hendrichs

Depuis la fin décembre 2019, moment où le nouveau coronavirus a été signalé pour la première fois dans la ville de Wuhan en Chine, des spécialistes du monde entier étudient toutes les facettes du virus SARS-CoV-2 afin de mieux le comprendre. Les connaissances évoluent en permanence. Cela nous amène à refaire le point, notamment sur la période pendant laquelle nous sommes contagieux une fois contaminé par le virus.

Les premiers mois

Il y a encore quelques mois, les spécialistes n’avaient encore aucune idée de la durée pendant laquelle une personne était contagieuse. L’hypothèse de départ, basée sur les connaissances du SARS-CoV-1, était que nous n’étions pas contagieux avant l’apparition des premiers symptômes. Mais à la fin du mois de janvier 2020, on apprenait que le premier cas de coronavirus avait été signalé en Allemagne. Le patient avait été contaminé par une collègue venue de Chine qui n’avait aucun symptôme. Cette dernière n’a développé des symptômes qu’à son retour dans son pays. C’est à partir de là que les experts ont compris que l’on pouvait être contagieux avant les premiers signes de la maladie. Plus tard, on découvrirait aussi l’existence de patients asymptomatiques qui pouvaient aussi transmettre le virus. D’où l’importance, pour tout le monde et pas seulement les personnes malades, de porter un masque pratiquement en permanence.

Ce que l’on sait aujourd’hui

Avec le temps donc, une ligne du temps de la maladie semble se dégager. Elle est validée par de nombreuses études qui vont dans le même sens.

Une personne est contagieuse 48 heures avant l’apparition des symptômes. Certains articles avancent aussi le chiffre de 72 heures avant, "mais la plupart du temps, c’est quand même 48 heures", précise Charlotte Martin, infectiologue au CHU Saint-Pierre. 48 heures avant le début des symptômes, c’est aussi le moment où l’on excrète le plus de virus : "Donc, on en a partout. Le nez, la bouche et par la même occasion sur les mains qui touchent les poignées de porte, la tasse de café, etc.", poursuit l’infectiologue.

La ligne du temps de la maladie

Partons du point de départ : le moment de l’infection. À partir du moment où une personne a été contaminée, on estime que la période d’incubation (période entre l’infection et l’apparition des premiers symptômes : ndlr) est de 2 à 14 jours avec une médiane à 6 jours. Rappelons que lorsque surviennent les symptômes vous êtes déjà contagieux 48 heures avant.

Combien de temps est-on contagieux ?

Sur base des connaissances actuelles, au CHU Saint-Pierre, nous explique Charlotte Martin, les équipes travaillent avec trois gradations de la maladie chez les patients :

Les études réalisées sur des cultures virales ne sont pas nombreuses, mais elles vont dans le même sens. Elles ont permis de récolter des données pour ces 3 niveaux de gradations de la maladie :

  1. Pour les "COVID à domicile", la période moyenne de contagion est de 7 jours après le début des symptômes.
  2. Pour les "COVID hospitalisés" la période moyenne de contagion est entre 7 et 14 jours après le début des symptômes.
  3. Pour les "COVID hospitalisés aux soins intensifs" la période de contagion est de 14 jours et plus, après le début des symptômes.

Au-delà de ces constats, Charlotte Martin souhaite nuancer ces résultats, car il y a des exceptions : "On voit que ceux qui sont contagieux plus longtemps, ce sont ceux qui gardent les symptômes plus longtemps". Autrement dit, pour des personnes qui se trouvent à domicile et qui ont des symptômes du type grippaux (de la fièvre, des douleurs, etc.) pendant 3 jours et puis que les symptômes s’estompent, la règle des 7 jours peut s’appliquer. "Mais pour les quelques personnes qui font de la fièvre plus longtemps (8,9, 10 jours : ndlr) […], cette règle de non-contagion après 7 jours ne s’applique pas". De façon générale, retenons que les patients à domicile ne seront plus contagieux après 7 jours, sous réserve qu’ils n’aient plus de symptômes importants depuis 2 ou 3 jours.

Concernant les personnes asymptomatiques, avec des symptômes très légers et donc dans l’impossibilité de dater le début de la maladie, on considère qu’ils sont contagieux pendant 7 jours après leur test. Charlotte Martin précise à ce sujet que de nombreuses personnes asymptomatiques au moment du test ont développé la maladie dans les jours qui suivent. Il s’agit donc de rester prudent par rapport aux vraies personnes dites asymptomatiques.

L’après COVID

Si de nombreuses personnes se remettent rapidement du Covid-19, d’autres garderont des séquelles plus longtemps comme la perte du goût et de l’odorat. "Certains n’ont toujours pas récupéré de la première vague", nous dit Charlotte Martin. Des patients ont récupéré le goût et l’odorat, parfois après des semaines, mais, et même si cela est rare, d’autres ne l’ont toujours pas retrouvé. D’autres encore, ont récupéré, mais gardent des traces de la maladie avec des symptômes de parosmie. D’autres encore, souffrent d’essoufflement et de douleurs thoraciques par exemple. Mais ce qui reste, pour l’infectiologue, le plus prédominant dans la population en post COVID, c’est une fatigue qui persiste des semaines après les symptômes.

Les tests

Les tests PCR sont très efficaces pour repérer les patients infectés, cependant par leur sensibilité ils restent positifs très longtemps, ce qui n’aide pas à vérifier si un patient peut toujours transmettre le virus. Dans cette optique, des recherches en matière de dépistage se poursuivent. Au CHU Saint-Pierre de nouveaux tests plus diversifiés que les PCR arrivent dans les semaines qui viennent. Ils pourront être utilisés en fonction de situations différentes. Parmi ceux-ci, des tests antigéniques automatisés qui visent à mieux évaluer (que les PCR) la contagiosité des patients. Tout cela reste encore à confirmer, précise Charlotte Martin.


►►► À lire aussi : Dépistage Covid-19 : quels sont les différents types de tests et quels sont leurs avantages et inconvénients ? (infographie)


Archives JT du 13/04/2020 : combien de temps les asymptomatiques sont-ils contagieux?

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK