Coronavirus : où pouvez-vous encore voyager ? Voici la liste des zones rouges, oranges et vertes en Europe

En pleine crise du covid-19, le SPF Affaires Etrangères adapte régulièrement les avis de voyage en Europe. Le code couleur se divise en trois zones : verte, orange et rouge. Suivant la couleur, il est possible ou non de voyager et surtout les mesures au retour en Belgique diffèrent. Toutes ces informations sont à retrouver sur le site diplomatie.belgium.be.

Si vous allez en zone verte :

Les voyages sont autorisés : il s’agit de zones où la circulation du virus est pour l’instant faible. Il faut toutefois veiller aux mesures prises par le pays dans lequel vous vous rendez. Les informations à ce sujet sont disponibles sur le site du SPF. Si vous revenez de zone verte, il n’est pas nécessaire de faire un test, ni de se placer en quarantaine.

Au 7 septembre, les zones vertes étaient les suivantes : l’Autriche (à l’exception des Länder de Haute-Autriche, de Vienne, de Salzbourg et du Tyrol), la Bulgarie (à l’exception des régions du Nord-central, Nord-est, Sud-ouest, Sud-est, Sud-central), l’Italie (à l’exception des régions de Vénétie, de Ligurie, de Lombardie, de Campanie, de la Sardaigne, d’Emilie-Romagne, de la Toscane, de l’Ombrie et du Latium), le Liechtenstein, la Pologne (à l’exception des provinces de Petite-Pologne, Grande-Pologne, Silésie, Łódź, Basses-Carpates, Mazovie, Poméranie et de la région de Varsovie) et le Portugal (à l’exception de la région de Lisbonne, du Nord, et de l’Algarve).

Concernant la France, seuls 14 départements sont en zone verte : les Côtes-d’Armor, la Manche, l’Orne, la Somme, les Ardennes, la Meuse, les Vosges, la Vendée, la Charente et la Charente-Maritime, la Haute-Vienne, la Corrèze, le Cantal et l’Allier.


►►► À lire aussi : Coronavirus : la Belgique autorise de nouveau les voyages vers la Suisse et le Liechtenstein


Si vous allez en zone orange :

Les voyages sont autorisés mais la vigilance est recommandée. Si vous revenez d’un pays en zone orange, la quarantaine et le dépistage sont recommandés mais non obligatoires.

Dans certains pays, la quarantaine est obligatoire à votre arrivée : c’est le cas de l’Allemagne (si vous venez de Bruxelles), de l’Estonie, de l’Irlande, de l’Islande, de la Lettonie, de la Lituanie, de la Norvège, des Pays-Bas (si vous venez de Bruxelles ou d’Anvers), le Royaume-Uni, la Slovaquie et la Slovénie. Pour Chypre et Monaco, seul le test de dépistage est obligatoire. A noter que pour l’Allemagne et l’Islande, le test peut remplacer la quarantaine.

Au 7 septembre, les zones orange étaient les suivantes : l’île de Tenerife aux Canaries (Espagne), la Grèce, l’Islande, le Luxembourg, Malte, Monaco, la République tchèque, Saint-Marin et la Suède, ainsi que plusieurs régions de pays d’Europe.

En Allemagne, il s’agit des régions de Haute-Bavière, Basse-Bavière, Darmstadt, Stuttgart, Karlsruhe, Tubingue, Moyenne-Franconie, Souabe, Düsseldorf et d’Arnsberg.

4 images
Munich, en Allemagne, est en zone orange, la quarantaine y est obligatoire à l’arrivée depuis Bruxelles. © CHRISTOF STACHE / AFP

En Autriche, les Landër de Haute-Autriche, de Vienne, de Salzbourg et du Tyrol sont concernés.

En Bulgarie, il s’agit des régions du Nord-central, Nord-est, Sud-ouest, Sud-est, Sud-central.

En Croatie, outre la capitale Zagreb, plusieurs provinces sont en orange : Bjelovar-Bilogora, de Virovitica-Podravina, d’Osijek-Baranja, de Vukovar-Syrmie, de Požega-Slavonie, de Karlovac, de Sisak-Moslavina, de Lika-Senj, de Primorje-Gorski Kotar, d’Istrie, de Varaždin, de Međimurje, Koprivnica-Križevci, de Krapina-Zagorje et de Dubrovnik-Neretva.

En Irlande, l’Eastern, le Midland et le Southern Ireland sont en orange. En Italie, il s’agit des régions de Vénétie, de Ligurie, de Lombardie, de Campanie, de la Sardaigne, d’Emilie-Romagne, de la Toscane, de l’Ombrie et du Latium.

4 images
En France, le Nord (ici à Lille) est en zone orange. © DENIS CHARLET / AFP

En France, la quasi-totalité des départements est en orange, sauf ceux qui sont encore en vert (voir plus haut) et ceux qui sont en rouge : Paris et la petite couronne, le Val-d’Oise, le Loiret, la Gironde, le Rhône, le Var, la Sarthe, l’Hérault, les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône, ainsi qu’en outremer la Guyane française, Mayotte et la Guadeloupe.

Aux Pays-Bas, il s’agit des provinces de Zélande, de Hollande-Méridionale, de Hollande-Septentrionale, Utrecht, Brabant-Septentrional, Limbourg et Flevoland.

En Pologne, les provinces de Petite-Pologne, Grande-Pologne, Silésie, Łódź, Basses-Carpates, Mazovie, Poméranie et région de Varsovie sont en orange.

Au Portugal, seules les régions de Lisbonne, du Nord, et de l’Algarve sont concernées.

Au Royaume-Uni, il s’agit des Midlands de l’Est, de l’Angleterre du Nord-Ouest et du Nord-Est, de l’Irlande du Nord et du Nord-Est et du Centre-Ouest de l’Ecosse. En Slovaquie, seuls la région de Bratislava, la capitale, et de l’Ouest sont en orange. En Slovénie, il s’agit de la région orientale.

4 images
La région parisienne est en zone rouge, il n’est pas possible de s’y rendre depuis la Belgique. © Thomas COEX / AFP

►►► À lire aussi : France : sept nouveaux départements classés en "zone de circulation active" du coronavirus


Zones rouges :

Elles sont interdites de voyage, sauf en cas de déplacement essentiel. Si vous revenez d’une zone rouge, il faudra vous mettre en quarantaine pour 14 jours dès votre retour, ainsi que faire un test de dépistage PCR.

Au 7 septembre, les zones rouges étaient les suivantes : Andorre, la Hongrie, le Danemark, l’Espagne, la Finlande et la Roumanie, ainsi que quelques régions d’autres pays d’Europe.

En Croatie, il s’agit des provinces de Split-Dalmatie, de Brod-Posavina, de Zadar et de Šibenik-Knin.

En France, il s’agit des départements de Paris et de sa petite couronne (Hauts-de-Seine, Val-de-Marne et Seine-Saint-Denis), ainsi que du Val-d’Oise, du Loiret, de la Gironde, du Rhône, du Var, de la Sarthe, de l’Hérault, des Alpes-Maritimes, des Bouches-du-Rhône, et en outremer, de la Guyane française, Mayotte et la Guadeloupe.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK