Coronavirus : "Non à l'administration de vaccins par les pharmaciens et vétérinaires"

L'Union Générale des Infirmiers de Belgique (UGIB) s'oppose à la formation des pharmaciens et des vétérinaires pour la vaccination et l'administration des vaccins par ces deux professions, indique-t-elle mercredi dans un communiqué.

L'administration d'un vaccin est en effet plus qu'une simple "piqûre" et requiert une responsabilité et une surveillance vigilantes de la part de la personne qui l'effectue, selon l'UGIB. "Nous rappelons en outre qu'en Belgique, l'administration des vaccins est légalement réservée aux médecins et infirmiers en vertu de la loi du 10 mai 2015 relative à l'exercice des professions des soins de santé, ainsi qu'aux étudiants de ces filières dans le cadre des stages réguliers de leur formation", poursuit le communiqué.

La loi du 6 novembre 2020, autorisant des personnes non légalement qualifiées à exercer des activités relevant de l'art infirmier, désigne à cet effet des personnes dont la profession se rapproche le plus de la formation d'infirmier, rappelle l'UGIB. Cette mise en œuvre est soumise à des conditions particulièrement strictes. Si ces conditions ne sont pas remplies, les personnes n'exerçant pas la profession de médecin ou d'infirmier qui administrent des vaccins s'exposent à des poursuites et sanctions judiciaires.

Vaccination dans des lieux insolites: JT 25/04/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK