Coronavirus : MSF partage son expérience des épidémies avec des hôpitaux et maisons de repos

Coronavirus : MSF partage son expérience des épidémies avec des hôpitaux et maisons de repos
Coronavirus : MSF partage son expérience des épidémies avec des hôpitaux et maisons de repos - © HANDOUT - AFP

Médecins Sans Frontières (MSF) partage son expérience des épidémies avec des hôpitaux des régions d'Anvers-Lierre, de Charleroi et de Mons ainsi qu'avec quelque 138 maisons de repos bruxelloises, a expliqué mardi l'ONG. Elle ouvrira également en fin de semaine un centre de triage et d'hébergement pour les populations migrantes et sans-abri sur le site de Tour & Taxis à Bruxelles.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Dans le cadre de la pandémie du Covid-19, MSF est intervenu en Chine, en Italie, en France, en Espagne ou en Iran. Actuel président de MSF Belgique, le docteur Bertrand Draguez a été responsable des opérations de 2014 à 2016 pour l'épidémie Ebola en Afrique de l'Ouest et directeur médical dans la crise du MERS-CoV au Moyen-Orient.

Il lui semblait important de faire bénéficier les travailleurs de premières lignes en Belgique, à commencer par ceux des hôpitaux, de l'expertise de l'ONG. "Nous allons les aider à s'organiser et à réagir face à un afflux de patients. On a cette expertise et on a le devoir de la partager."

Des équipes mobiles se rendront également dans les maisons de repos à Bruxelles pour offrir un soutien psychologique au personnel et pour prodiguer des conseils visant à améliorer les mesures de protection des infections dans les établissements.

Enfin, le centre de triage et d'hébergement aura une capacité de 150 lits. L'espace sera arrangé de façon à pouvoir réaliser des isolements. Des tests seront effectués en collaboration avec un ou des hôpitaux bruxellois. Si l'état d'un patient se dégrade, celui-ci sera hospitalisé. Pour faire face aux réticences de ce public vulnérable par rapport au confinement dans des structures d'accueil, des séances de sensibilisation seront organisées grâce à un bus qui circulera à travers la ville. Pour les personnes qui refuseraient de se rendre au centre, des dépistages pourront être réalisés par cette équipe mobile.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK