Coronavirus: les visites dans les hôpitaux à nouveau possibles à partir du 2 juin

Les visiteurs à nouveau autorisés.
2 images
Les visiteurs à nouveau autorisés. - © KENZO TRIBOUILLARD - AFP

Les visites dans les hôpitaux vont pouvoir reprendre. Elles étaient interdites depuis le début du lockdown. Si vous avez un proche hospitalisé pour tout autre chose que le covid, vous allez donc enfin pouvoir lui rendre visite.

C'est prévu dès le 2 juin mais chaque hôpital peut maintenir l'interdiction s’il juge ne pas pouvoir organiser ces visites en toute sécurité.

On pleure parce qu'on remarque qu'on est tout seul

Cela fait maintenant près de cinq mois qu'Anne Kirsch est hospitalisée suite à une chute de cheval. Elle apprend désormais à remarcher dans le centre de revalidation du CHU à Esneux. Depuis plus de deux mois, elle n’a pu recevoir aucune visite. Une absence qui pèse lourdement sur son moral et son travail quotidien: "On a des jours où on est moralement très très bien, et on a des autres jours où on se réveille et on ne pense qu'à ça. On pense tout le temps aux autres, à la famille, à la souffrance physique. On pleure parce qu'on remarque qu'on est tout seul". La jeune femme se réjouit donc de pouvoir à nouveau recevoir ses proches.

Des visites en chambre sur réservation et avec une durée limitée

Les visites en chambre se feront sur réservation et auront une durée limitée. Mais chaque service aura ses propres règles. Pas question par exemple d'envahir les chambres de maternité. Docteur Pierre Gillet, directeur médical du CHU de Liège: "Les visites de courtoisie pour féliciter la maman ne seront pas autorisées, et on limitera les visites dans le temps et dans l'espace pour respecter la distanciation sociale aux besoins nécessaires du silo familial et des proches directs".

Priorité aux patients hospitalisés depuis une longue période

La clinique du MontLégia se prépare aussi aux visites dans une dizaine de jours. La priorité ira aux patients hospitalisés pour une longue durée. Docteur Quentin Dulière, directeur médical adjoint du groupe santé CHC: "Nous avons 144 patients qui sont hospitalisés depuis plus de deux semaines, et 82 sont hospitalisés depuis plus de quatre semaines. Donc ces patients sont non seulement malades, ils sont hospitalisés, mais en plus de cela, ils n'ont aucun contact avec leur conjoint, leurs parents, leurs enfants".

Les règles des hôpitaux seront communiquées dans les prochains jours.