Coronavirus: les mesures de confinement ne sont pas suffisantes selon des experts chinois

Coronavirus: les mesures de confinement en Italie ne sont pas suffisantes selon des experts chinois
Coronavirus: les mesures de confinement en Italie ne sont pas suffisantes selon des experts chinois - © FILIPPO MONTEFORTE - AFP

Depuis une semaine des experts chinois de la santé sont en Italie pour aider les autorités locales à gérer l'épidémie de coronavirus. L'Italie tient désormais le triste record du nombre de victime dues à l'épidémie de Covid19 avec plus de décès qu'en Chine. 

Une semaine après avoir débuté leur travail, l'avis de ces professionnels de la santé est tranchant, les mesures prises par l'Italie pour éradiquer la maladie ne sont pas suffisantes. Le vice-président de la Croix-Rouge chinoise, Sun Shuopeng, a donné son analyse:"Trop de gens sont encore dans la rue et peu d'entre eux portent le masque. Les transports publics n'ont pas été bloqués". 

Les transports publics doivent s'arrêter

Pour Sun Shuopeng, il ne fait aucun doute que les activités économiques doivent s’arrêter et que les gens doivent rester plus encore confinés, estimant par ailleurs que la situation italienne était très similaire à ce qu’il s’est passé à Wuhan, épicentre de l’épidémie à ses débuts. "A Wuhan, ce n’est qu’après un mois de confinement complet que les hôpitaux ont pu commencer à traiter vraiment les patients, à en réduire le nombre et à surmonter le pic de l’infection”, a-t-il encore ajouté au Il Giornale.

Des mesures encore plus strictes

A l'entrée dans sa deuxième semaine de confinement, l'Italie envisage donc un nouveau durcissement des mesures, la région d'Émilie-Romagne (Nord) ayant donné le ton en interdisant les activités de plein air comme la promenade ou le jogging.

Dans les rues de Rome, la présence policière s'est faite plus visible encore jeudi, avec des contrôles sur tous les ponts, et dans le centre. "Restez à la maison!", "Maintenez la distance de sécurité!", commande la police aux haut-parleurs.

Par une ordonnance, le président de l'Émilie-Romagne, Stefano Bonaccini, autorise désormais "l'usage de la bicyclette" ou les déplacements à pied uniquement pour des raisons médicales, de travail ou pour faire ses courses, excluant de fait la course à pied ou la promenade en loisir.

Le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte a annoncé jeudi que les mesures de confinement prises depuis une semaine en Italie seraient "prolongées à leur échéance", le 3 avril.
 

 


 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK