Coronavirus - Les chauffeurs d'autocars remercient leurs collègues du TEC pour leur esprit d'équipe

Les bus du TEC aidés par des autocaristes pour assurer certaines lignes en période de Covid
Les bus du TEC aidés par des autocaristes pour assurer certaines lignes en période de Covid - © BRUNO FAHY - BELGA

Alors que depuis novembre dernier les lignes les plus fréquentées en Wallonie sont renforcées par des autocars aux heures de pointe, près de 130 chauffeurs d'autocars ont remercié jeudi matin leurs collègues du TEC pour leur esprit d'équipe. 

128 autocars renforcent les lignes du TEC

Afin d'assurer le respect de la distanciation sociale à bord des bus, le gouvernement wallon a décidé depuis novembre de renforcer, aux heures de pointe, les lignes les plus fréquentées en Wallonie par des autocars. Actuellement, 128 autocars, d'une vingtaine d'entreprises privées, renforcent les lignes du TEC. "Cela n'aide pas toutes les entreprises et chauffeurs mais cela donne de l'espoir et offre la possibilité de retravailler pour certains", explique Kim Taylor de la Fédération belge des exploitants d'autobus et d'autocars et des organisateurs de voyages.

Depuis fin de l'année dernière, sur les lignes plus fréquentées, les chauffeurs d'autocars et du TEC partent chaque matin à l'heure de pointe en binôme et se suivent tout au long du trajet pour se répartir les navetteurs.

Un "check" en guise de merci

En signe de remerciement au personnel du TEC, des autocollants ont donc été apposés sur les portes des autocars pour exprimer la gratitude des chauffeurs d'autocars à l'égard de leurs collègues de ligne. L'autocollant représente un "check" qui exprime la collégialité entre les confrères. Avant de prendre la route ce jeudi matin, les chauffeurs du TEC ont par ailleurs été invités à venir découvrir les autocollants.

Une action similaire avait été organisée il y a quelques mois en Flandre, où quelque 350 autocars renforcent les lignes De Lijn. A l'échelle belge, ce sont donc près de 500 autocars qui apportent leur aide sur les différents réseaux.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK