Coronavirus: les Balkans se renferment pour contrer la progression du coronavirus

La Serbie a interdit, dimanche, l'entrée sur son territoire des ressortissants étrangers arrivant des pays les plus touchés par le nouveau coronavirus, confirmant la détermination des pays des Balkans à se barricader face à la progression de la pandémie.

Le gouvernement serbe a précisé que la mesure concernait les étrangers ayant séjourné en Chine et en Iran ainsi que dans des pays européens comme l'Italie, l'Espagne, la France - les trois pays d'Europe les plus touchés par le covid-19 - l'Allemagne ou encore l'Autriche et la Grèce.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Les Serbes arrivés de ces pays doivent se placer volontairement en quarantaine pendant deux semaines.

Aleksandar Vucic, le président de la Serbie, pays le plus peuplé des Balkans occidentaux, (7,1 millions d'habitants, 46 contaminés), n'a "pas exclu" de décréter "l'état d'alerte", ce qui permettrait de mobiliser l'armée.

En Bosnie voisine, les autorités ont annoncé la mise en place, la semaine prochaine, de tentes près des passages frontaliers et des aéroports pour y placer en quarantaine pendant deux semaines toute personne, étrangère ou bosnienne, arrivée de points "chauds".

Dans les sept pays de la région (Albanie, Bosnie, Croatie, Kosovo, Macédoine du Nord, Monténégro, Serbie), quelque 180 personnes ont contracté le nouveau coronavirus, pour environ 22 millions d'habitants. Les écoles et facultés sont déjà fermées dans la plupart d'entre eux.

En Albanie, où une personne est décédée en raison du covid-19, la circulation des véhicules est interdite dans sept villes, dont la capitale, où les bars et les restaurants sont fermés.

En Macédoine du Nord, les autorités ont également fermé les cafés et les restaurants de même que les commerces non alimentaires.

 

 

Traduction d'Aleksandar Vucic, le président Serbe: "La Serbie est dès aujourd'hui en guerre avec un adversaire invisible, un adversaire dangereux et malveillant qu'elle doit vaincre" -

"Je vous informe que nous avons pris la décision de déclarer l'état d'urgence sur l'ensemble du territoire de la République de Serbie. Le premier point est le suivant : "L'état d'urgence est déclaré sur le territoire de la République de Serbie. Cette décision prend effet le jour de sa publication au journal officiel de la République de Serbie". C'est-à-dire à ce moment précis".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK