Coronavirus : la quarantaine peu respectée par les Belges qui rentrent de zone rouge

Des passagers débarquent à l'aéroport de Charleroi lors de sa réouverture, le 15 juin 2020.
Des passagers débarquent à l'aéroport de Charleroi lors de sa réouverture, le 15 juin 2020. - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

En principe, les voyageurs de retour de zone rouge doivent se mettre en quarantaine et se faire dépister. Manifestement, tout le monde ne compte pas respecter cette règle, pourtant obligatoire. C’est ce que nous avons pu constater ce dimanche après-midi à l’aéroport de Charleroi chez la majorité des touristes belges que nous avons interviewés, tout juste débarqués du vol FR 2834 en provenance de Barcelone, en pleine zone rouge.

Sans symptômes, je ne me mettrai pas en quarantaine

Cette dame, par exemple, ne compte pas rester chez elle : "On surveille si on a des symptômes, et on reprend comme avant. Sans symptômes, je ne me mettrai pas en quarantaine". Cet homme compte simplement surveiller sa température : "Si mon état change, j’irai me faire tester, on fera attention".


►►► À lire aussi : Coronavirus : quels sont les symptômes précoces qui devraient vous alerter ?


Même son de cloche chez ce passager : "Je vais rentrer chez moi et demain je vais aller travailler". Certains songent même à se rendre dans une autre zone rouge : "Je compte repartir à Genève et ne pas du tout me mettre en quarantaine". Si ces vacanciers semblent prendre les mesures gouvernementales à la légère, ce n’est cependant pas le cas de tous ces Belges de retour au pays : "Je vais suivre les règles, observer la quarantaine et rester chez moi confiné, comme demandé par le gouvernement belge".

Très peu d’informations visibles à la descente d’avion

Plus surprenant, ces mesures ne sont rappelées nulle part à l’arrivée des passagers à l’aéroport. Aucune information sur le retour des zones rouges n’est visible : ni stand d’information, ni prise en charge, pas même la moindre affiche. Cette passagère ne cache pas son étonnement : "Il n’y a aucun contrôle de température, c’est surprenant". Chacun rentre donc chez soi comme si de rien n’était ou presque.

Toutes ces personnes ont pourtant dû remplir un formulaire d’identification en ligne pour pouvoir prendre l’avion à Barcelone. Ils pourront de cette manière être contactés au cas où un passager serait testé positif au Covid-19 dans les jours à venir.


►►► À lire aussi : Zones rouges "coronavirus": y a-t-il un contrôle des touristes belges devant se mettre en quarantaine à leur retour ?


 

 

Le "Mode d'emploi" dans notre JT sur les zones rouges et oranges (samedi 1er août)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK