Coronavirus : le gouvernement du Québec annonce des restrictions sur les rassemblements

A Montréal
A Montréal - © ERIC THOMAS - AFP

Le gouvernement du Québec, confronté à une résurgence du nombre de cas de contamination au Covid-19, a annoncé dimanche des restrictions liées aux rassemblements, notamment à Montréal, afin de prévenir une deuxième vague de coronavirus.

Le nombre de personnes autorisées lors de rassemblements dans les "salles louées, les lieux de culte, les événements festifs, les mariages" passe de 250 à 50 personnes à partir de lundi, a expliqué le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, lors d'une conférence de presse.

Dans trois régions de la province, dont les villes de Montréal et de Québec, qui passent au palier "alerte" (orange), ces rassemblements sont désormais limités à 25 personnes.

"On vous demande de réduire vos contacts au minimum, d'éviter de vous visiter les uns les autres", a dit M. Dubé. "On n'est pas en confinement, mais je vous demande d'éviter au maximum (...) les visites non nécessaires. Evitez les soupers de famille, entre amis et les parties (sic)".


►►► Toutes les infos sur le coronavirus


Depuis quelques semaines, le Canada est confronté à une augmentation du nombre de cas de coronavirus, poussant l'Ontario et le Québec, les deux provinces les plus touchées par la pandémie, à resserrer la vis.

Samedi, l'Ontario a étendu les limites concernant les rassemblements privés, mises en place plus tôt dans la semaine dans la région de Toronto et à Ottawa, à toute la province. Ces rassemblements sont désormais limités à 10 personnes à l'intérieur et 25 personnes à l'extérieur.

Les organisateurs de rassemblements dépassant cette limite s'exposent à une amende minimale de 10.000 dollars canadiens (6.400 euros).

Le Canada enregistrait dimanche plus de 143.000 cas et 9256 morts depuis le début de la pandémie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK