Coronavirus : le conseil des ministres décide de la fermeture des coiffeurs jusqu'au 5 avril

Coronavirus: le conseil des ministres décide de la fermeture des coiffeurs jusqu'au 5 avril
Coronavirus: le conseil des ministres décide de la fermeture des coiffeurs jusqu'au 5 avril - © THIERRY ROGE - BELGA

Le gouvernement fédéral a décidé mardi de la fermeture des salons de coiffure jusqu'au 5 avril, a annoncé le cabinet de la Première ministre Sophie Wilmès. "L'arrêté ministériel du 23 mars 2020 ne fait donc plus exception pour les coiffeurs", a décidé le gouvernement lors d'un conseil des ministres électroniques.

Jusqu'à présent, ceux-ci pouvaient rester ouverts à condition de recevoir leur clientèle uniquement sur prise de rendez-vous, un seul client à la fois et tout en respectant au maximum les consignes de distanciation sociale. "Cette exception ne sera plus en vigueur à partir de ce soir, minuit", annonce le cabinet Wilmès.

"Les coiffeurs indépendants peuvent compter sur une prime régionale de fermeture et un revenu de remplacement et leur personnel sur le chômage temporaire pour force majeure", a précisé Maggie De Block, la ministre fédérale de la Santé, sur son compte Twitter.

Un certain nombre de coiffeurs, furieux de ne pas être contraints à la fermeture comme la plupart des commerces non-alimentaires, avaient menacé ce lundi de mettre le gouvernement en demeure si ce dernier ne modifiait pas sa politique en la matière.


►►► À lire aussi : Coronavirus dans le monde et en Europe : les chiffres de l’épidémie avec ces cartes mises à jour quotidiennement


L'annonce selon laquelle les coiffeurs devaient à leur tour fermer leurs portes pour lutter contre l'épidémie de coronavirus a été bien accueillie par le secteur. "Enfin de la clarté", réagit Jef Vermeulen, vice-président de la fédération sectorielle Coiffure.org.

"Nous étions favorables à une fermeture depuis longtemps, mais nous n'avions pas obtenu de réaction", commente Jef Vermeulen. "Il y avait beaucoup d'incertitude sur ce que nous pouvions faire ou pas. La distanciation sociale, par exemple, n'est pas applicable dans notre métier."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK