Coronavirus: la SNCB va réduire son offre de trains ce lundi, les TEC à plein régime

Coronavirus: la SNCB va réduire son offre de train P demain
Coronavirus: la SNCB va réduire son offre de train P demain - © CHARLOTTE GEKIERE - BELGA

La SNCB et Infrabel vont adapter dès ce lundi matin leur offre de trains en diminuant le nombre de trains P de et vers Bruxelles.

Depuis le début de la crise du CoronaVirus, la SNCB et Infrabel travaillent en étroite collaboration avec les autorités en vue d’effectuer un suivi en temps réel de la situation du secteur ferroviaire, essentiel au bon fonctionnement du pays. Il importe en effet que la continuité du transport public puisse être assurée sur le territoire belge tout au long de la crise  qui a déjà un impact sur la disponibilité de personnel dans  certains métiers du rail. Il est vital  que les conditions de transport continuent de pouvoir offrir de bonnes capacités pour transporter les voyageurs qui doivent effectuer leurs déplacements.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


A l’instar de ce que font déjà quasiment tous les autres opérateurs ferroviaires avoisinants, la SNCB et Infrabel, après en avoir informé le gouvernement, se voient contraints d’adapter le service de trains dès ce lundi 16 mars. Concrètement, 90 trains P de et vers Bruxelles seront supprimés. Cette mesure permettra d’assurer 97% de l’offre normale.

La SNCB et Infrabel observent une forte diminution de la fréquentation des trains (30 à 35% d’occupation enregistrée en pointe le vendredi 13 mars).

Toutes les lignes continueront à être desservies et la composition des trains sera renforcée si nécessaire afin de permettre de maintenir un taux de fréquentation modéré et ainsi de limiter les risques de contamination entre voyageurs.

Cette adaptation du lundi 16 mars est une première phase qui pourrait évoluer en fonction de l’évolution de la situation, de l’absentéisme pour maladie des membres du personnel des deux entreprises ferroviaires et du taux d’occupation des trains. La SNCB et Infrabel poursuivront leur suivi en temps réel de la situation et mettront en œuvre d’autres adaptations si la situation l’impose en vue de pouvoir continuer à offrir dans la durée un service d’intérêt national sur tous les grands axes.

En France aussi

Les transports "longue distance" en trains, cars ou avions en France seront "progressivement réduits" dans les jours à venir afin de limiter la propagation du coronavirus et devront être "limités au strict nécessaire", a annoncé dimanche la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne.

L'objectif est de "limiter au strict nécessaire les déplacements de longue distance, pour freiner la diffusion du virus", même si "tout le monde pourra retourner à son domicile" et qu'il "n'y aura pas d'arrêt brutal", a-t-elle précisé lors d'une conférence de presse au ministère.

Les TEC à plein régime

Interrogés par la RTBF, les TEC ont confirmés que l'entièreté des lignes serait desservies sans aucune diminution. Par ailleurs, un nettoyage complet de la flotte aura lieu ce mercredi.  Ces décisions renforcent selon les TEC la sécurité des usagers, moins nombreux et donc plus espacés, dans des environnements les plus sains possibles.   

Les TEC à plein régime

Interrogés par la RTBF, les TEC ont confirmés que l'entièreté des lignes serait desservies sans aucune diminution. Par ailleurs, un nettoyage complet de la flotte aura lieu ce mercredi.  Ces décisions renforcent selon les TEC la sécurité des usagers, moins nombreux et donc plus espacés, dans des environnements les plus sains possibles.