Coronavirus : la situation s'aggrave en Europe mais l'OMS voit des "signes encourageants"

Coronavirus : la situation s'aggrave en Europe mais l'OMS voit des "signes encourageants"
Coronavirus : la situation s'aggrave en Europe mais l'OMS voit des "signes encourageants" - © OLI SCARFF - AFP

La situation sanitaire reste dramatique en Europe, où la barre des 4.000 décès a été franchie jeudi en Espagne et où les hôpitaux de Londres font face à un "tsunami" de malades, mais l'OMS voit malgré tout des "signes encourageants" de ralentissement de la propagation du nouveau coronavirus sur le continent.

"Bien que la situation reste très préoccupante, nous commençons à voir des signes encourageants", a déclaré jeudi le patron de la branche Europe de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), Hans Kluge.

L'augmentation du nombre de cas en Italie, pays le plus durement touché au monde avec plus de 7.500 décès, semble ralentir "mais il est encore trop tôt pour dire que la pandémie a atteint son apogée dans ce pays", a-t-il ajouté.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Face à la crise planétaire, un sommet par visioconférence, jeudi, des dirigeants des 20 pays les plus industrialisés de la planète tentera d'apporter une réponse coordonnée à la pandémie qui, selon l'Onu, "menace l'humanité entière", malgré des mesures de confinement sans précédent affectant plus de trois milliards de personnes.

Le Parlement européen consacre aussi une session spéciale à des mesures d'urgence face au coronavirus.

À Londres, les hôpitaux publics sont confrontés à un "tsunami continu" de malades graves accompagné d'une proportion "sans précédent" de personnel souffrant, a annoncé jeudi un responsable du système public de santé britannique.

Le Covid-19, apparu en Chine en décembre et qui a tué environ 20.600 personnes, "menace l'humanité entière", a averti le patron de l'ONU.

Avec les deux tiers des décès, l'Europe paie à ce stade le plus lourd tribut. Plus de 250.000 cas de nouveau coronavirus y ont été officiellement diagnostiqués en Europe, dont plus de la moitié en Italie (74.386) et en Espagne (56.188), selon un comptage réalisé par l'AFP jeudi à 13h00 heure belge.

L'Espagne, devenu la veille le 2e pays le plus touché au monde devant la Chine en nombre de morts, a franchi jeudi la barre des 4.000 décès.

Extraits de notre 13 h:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
JT 19h30
en direct

La Une

JT 19h30