Coronavirus : interdire la vente d'alcool, la fausse bonne idée du Préfet de l'Aisne

Coronavirus : interdire la vente d'alcool, la fausse bonne idée du Préfet de l'Aisne
Coronavirus : interdire la vente d'alcool, la fausse bonne idée du Préfet de l'Aisne - © Tous droits réservés

L’annonce a fait couler beaucoup d’encre ces dernières heures en France, une véritable première dans l’hexagone. Ziad Khoury, un préfet français avait en effet annoncé l’interdiction de la vente d’alcool dans le département de l’Aisne qui fait partie de la région Hauts-de-France Un arrêté qui devait être valable jusqu’au 31 mars.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Le haut fonctionnaire de l’État français avait décidé d’interdire la vente d’alcool à emporter, "quel que soit le point de vente et partout sur le territoire" et justifiait sa décision car, "il s’agit d’éviter la surconsommation d’alcool dans cette période et ne pas se retrouver dans des situations de violences intrafamiliales qui s’aggraveraient".


►►► Lire aussi : Coronavirus en Belgique : le confinement risque de pousser à la consommation d’alcool


Suite aux flots de réactions négatives, le Préfet de l’Aisne est revenu sur son choix. Ziad Khoury explique ce revirement de situation "à la suite d’échanges, en particulier avec des addictologues, sur certaines conséquences négatives d’une mesure généralisée, même très temporaire."

La vente d’alcool est donc à nouveau possible dans son département à compter de ce mercredi 25 mars.

Au niveau de la vente d’alcool, là aussi il est encore trop tôt pour dire que le confinement provoque une augmentation des ventes. Le secteur s’attend plutôt à une période très difficile avec ces mesures de fermeture des bars et restaurants.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK