Coronavirus : il est inutile d'essayer de stocker du paracetamol

Il n'y a pas que les supermarchés qui sont pris d'assaut par les consommateurs. De nombreux Belges font également leur stock de médicaments, et surtout de paracétamol, par crainte de pénurie. Cette crainte est infondée : les stocks sont bien remplis. A Wandre se trouve l'un des trois entrepôts du leader belge de la pharmacie en ligne. Les stocks de milliers de médicaments sont impressionnants. Et les réapprovisionnements dans les rayons sont permanents.

Pourtant, en une semaine, les commandes de clients ont doublé. Les pharmaciennes en charge de leur validation ont constaté que les clients cherchaient à faire des réserves.

Cette commande, par exemple, vient d'être refusée : "La personne a commandé une quantité excessive de paracétamol, on a 118 grammes. Nous avons bloqué cette commande. Nous allons prendre contact avec le client et essayer de savoir pourquoi il a commandé une telle quantité de paracétamol en une seule commande", explique Estelle Garcia, pharmacienne adjointe chez Newpharma.

Pour le paracétamol, le site internet vient de limiter l'achat à 16 grammes par client. Car c'est uniquement la frénésie d'achat compulsif des consommateurs qui pourrait créer une pénurie. "En fait les personnes sont persuadées qu'il va tomber en rupture de stock, mais du coup, c'est eux qui risquent de causer une rupture", poursuit la pharmacienne.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Cette pharmacie en ligne doit ainsi bloquer 200 commandes par jour de clients qui exagèrent. C'est un travail qui retarde la vérification d'autres demandes, souvent plus importantes. Alors le que paracétamol ne risque pas de manquer : "Il n'y a absolument aucun problème de pénurie. Et j'insiste encore sur le fait qu'il faut éviter la surconsommation de médicaments. Cela ne sert à rien et c'est de toutes façons intercepté par nos équipes de pharmaciens", déclare Philippe Detry, cofondateur de Newpharma.

L'entreprise liégeoise a ainsi dû engager 150 intérimaires et fonctionne désormais 24 heures sur 24 pour faire face à ce pic de commandes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK