Coronavirus : guéris ne veut pas dire la fin des risques de contagion

Plusieurs personnes pensent qu’après avoir contracté le virus et être resté en quarantaine pendant 14 jours, ils sont enfin libérés de la maladie. Ils n’ont plus de symptômes et ont respecté la durée prescrite. Certains n’ont peut-être même jamais eu de symptômes et ont patiemment attendu les deux semaines de quarantaine.

Oui mais pas si vite, indique Emmanuel André, porte-parole du centre de crise.

Un risque pour les autres

En effet, la fin de la quarantaine ne signifie pas nécessairement que l’on doit relâcher les efforts.

"Aujourd’hui il y a un grand nombre de personnes qui sont porteuses du virus sans avoir de symptômes. Et donc c’est tout à fait possible que même après deux semaines sans symptômes vous soyez toujours infectieux pour les autres", indique Emmanuel André.


►►► Retrouvez tout notre dossier sur le coronavirus


Une chance pour le virus de poursuivre sa propagation

Dès lors, les experts tiennent à mettre en garde, pour ceux qui souhaiteraient retrouver une vie sociale après deux semaines sans symptômes. " Si aujourd’hui nous recréons certains de ces ponts, inévitablement le virus va recommencer à circuler de façon très active et invisible dans notre communauté", analyse Emmanuel André.


►►► À lire aussi : coronavirus : pourquoi tant de gens bravent le confinement ?