Coronavirus: faut-il s'inquiéter du variant new-yorkais? Van Gucht: "C'est la même mutation qu'avec le variant sud-africain et brésilien"

Après le variant britannique, sud-africain et brésilien, on parle désormais de variant new-yorkais du covid. Faut-il s’en inquiéter et ces différentes mutations sont-elles normales ? Steven Van Gucht, le porte-parole interfédéral de cette crise sanitaire

"Chaque semaine dans le monde, on rapporte des nouveaux variants. Il n’y a pas qu’à New-York mais aussi en Californie, en Finlande… Cela va continuer", prévient Steven Van Gucht lors de la conférence de presse Sciensano.


►►► À lire aussi : Coronavirus en Belgique : les variants sont désormais à l’origine de la majorité des contaminations


Et c’est normal de constater une mutation lors d’une épidémie virale avec des virus ARN, relativise le virologue : "De temps en temps, un variant a un certain avantage et peut prendre le relais. C’est ce qui est en train de se passer en Belgique et en Europe avec le variant britannique. Il est en train de se disséminer et de devenir dominant."

Mutation E484K

Les scientifiques connaissent bien la mutation enregistrée dans le cadre du variant new-yorkais : "C’est la mutation E484K. C’est exactement la même mutation constatée dans le variant sud-africain et brésilien", précise Steven Van Gucht.

Concrètement, lors d’une mutation, certains anticorps ne savent plus reconnaître le nouveau variant. Ces anticorps ont été développés à la suite d’une contamination par un variant ancien, le coronavirus classique ou à la suite de la vaccination.


►►► À lire aussi : Une même mutation chez les variants britannique et sud africain, ou la loi du plus fort parmi les lignées du coronavirus


"Cela ne veut pas dire qu’on n’est plus protégé ou que notre réponse immunitaire est insuffisante. Il est un peu affaibli. On n'en connaît pas encore l’importance dans la prévention de la maladie sévère", nuance le virologue.

Aux yeux du porte-parole interfédéral, le fait que cette mutation apparaisse partout dans le monde, indépendamment, veut dire que c’est une mutation importante. "Elle donne probablement un avantage au virus. Pour le futur, c’est intéressant de surveiller les mutations importantes au lieu de se focaliser sur des variants qui portent le nom d’une région ou d’un pays."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK