Coronavirus : face à l'incertitude, les universités francophones garderont portes closes jusqu'à la fin de l'année académique

Les universités francophones maintiennent l’enseignement à distance.
Les universités francophones maintiennent l’enseignement à distance. - © Tous droits réservés

La décision est tombée ce lundi après-midi. Les recteurs des universités francophones ont décidé de poursuivre l’enseignement à distance "jusqu’à la fin du quadrimestre". Elles rejoignent ainsi les Universités néerlandophones.

Une décision prise "unanimement" par l’ensemble des recteurs des universités francophones à la suite d’une réunion avec le Ministre de l’enseignement supérieur.

Garder un peu de sérénité

Si l’objectif est bien évidemment de protéger face à la crise du coronavirus, l’idée est également de permettre aux enseignants et aux étudiants d’aborder la fin du quadrimestre de façon plus sereine et d’éviter "les problèmes d’un retour hypothétique, et à une date inconnue, vers l’enseignement en présentiel", dit le communiqué.


►►► Retrouvez tout notre dossier sur le coronavirus

►►► À lire aussi : Coronavirus : amendes, prison, que risque-t-on en Belgique et ailleurs en cas de non-respect des mesures ?

►►► À lire aussi : confinement à cause du coronavirus en Belgique : que pouvez-vous encore faire ? Ou pas ?


 

Objectif : maintenir les examens

Si aucune décision n’est prise pour le moment concernant l’organisation des examens du quadrimestre, l’idée reste, pour l’ensemble des universités, de maintenir la session du deuxième quadrimestre avec le calendrier initial. "Cela permettra de maintenir le calendrier de la seconde session et de démarrer l’année académique 2020-2021 en laissant les problèmes actuels derrière nous", expliquent les recteurs des Universités.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK