Coronavirus et lexique : ne dites plus variant "britannique" mais variant "alpha"... l'OMS simplifie son vocabulaire

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a mis au point de nouvelles appellations, plus simples, afin de désigner les variants du SARS-CoV-2. Les lettres de l'alphabet grec seront ainsi désormais utilisées en lieu et place de l'endroit où ledit variant a été découvert pour la première fois, ce qui a pu se révéler stigmatisant ou discriminant par le passé.

Alpha à... Oméga? 

On ne parlera donc plus du "variant britannique" mais du variant "Alpha". Le variant sud-africain sera appelé "Beta", le brésilien "Gamma" et le variant indien "Delta". Si les 24 lettres de l'alphabet grec venaient à être épuisées, d'autres séquences similaires seront alors utilisées.


A lire aussi : Le ou la covid ? Cluster ou foyer ? Le vocabulaire de la crise sanitaire vous interpelle


L'OMS souligne que les nouvelles appellations ne remplacent pas les noms scientifiques - à titre d'exemple, le variant britannique ou "Alpha" est officiellement appelé B.1.1.7. L'organisation travaille depuis des mois avec de nombreux experts sur des noms plus simples pour les variants du coronavirus.


A lire aussi Les pays membres acceptent de réformer et renforcer l'OMS


L'OMS reprendra les variants avec leur nouvelle appellation sur son site web.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


 

Sur le même sujet...

JT du 26/02/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK