Coronavirus en Wallonie : préavis donné aux trois quarts des traceurs

Le Centre National de Sécurité avait ordonné aux Régions d'engager des centaines d'intérimaires.
Le Centre National de Sécurité avait ordonné aux Régions d'engager des centaines d'intérimaires. - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Sur les 400 personnes engagées à la mi-mai pour assurer le tracing wallon, il n'en restera plus qu'un quart au premier juillet. Et 40 au premier août, si l'extinction de l'épidémie se confirme, indiquent samedi les journaux de Sudpresse. Il n'y a en effet pas assez de travail de suivi des personnes infectées.

Selon Sudpresse, les préavis viennent de tomber en masse dans les deux principaux call-centers chargés du tracing wallon. Chez Ikanbi à Loncin et Call Excell à Liège, mais aussi dans les centres régionaux et les mutuelles.

Le Centre National de Sécurité avait ordonné aux Régions d'engager des centaines d'intérimaires en vue d'assurer le fameux tracing du coronavirus.