Coronavirus : en plein confinement, une fête clandestine rassemble 300 personnes en France

Coronavirus : en plein confinement, une fête clandestine rassemble 300 personnes en France
Coronavirus : en plein confinement, une fête clandestine rassemble 300 personnes en France - © Carol Yepes - Getty Images

Au mépris des règles de confinement en France, une fête clandestine a réuni dans la nuit de samedi à dimanche des centaines de personnes, dont au moins l’une d’elles s’est avérée positive au Covid-19, entraînant l’intervention de la police qui a été prise à partie par des fêtards.

L’organisateur de la soirée, le propriétaire du pavillon, ainsi qu’une troisième personne ont été placés en garde à vue, a-t-on appris dimanche de sources policière et proche de l’enquête.

Alertés par des riverains, des policiers sont intervenus pour interrompre cette soirée privée et clandestine, qui a rassemblé entre 300 et 400 personnes, et ont été pris à partie par des fêtards "manifestement très avinés", d’après une source proche du dossier. "Mécontents", ils ont jeté des bouteilles en direction des policiers, a révélé la préfecture de police.


►►► À lire aussi : L’évolution en temps réel de l’épidémie de coronavirus en Belgique en chiffres et graphiques


Les agents ont alors fait usage de grenades de désencerclement et évacué ces invités. Lors de cette fête, un homme a été blessé et transporté à l’hôpital. Il a alors été dépisté positif au Covid-19, a dévoilé une source policière.

Dans un communiqué, la préfecture de police a invité l’ensemble des personnes présentes "à se faire dépister dans les meilleurs délais et à s’isoler au moins jusqu’à réception des résultats de leur test".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK