Coronavirus en Colombie: la justice ordonne d'assouplir le confinement des personnes âgées

La justice colombienne a ordonné en référé au président de droite Ivan Duque d'assouplir le confinement strict imposé aux personnes âgées de plus de 70 ans, jugées plus vulnérables au nouveau coronavirus.

Un tribunal de Bogota a ordonné au chef de l'Etat de "ne pas appliquer temporairement" deux mesures décrétées dans le cadre de l'urgence sanitaire, qui obligent les seniors à rester confinés jusqu'au 31 août, un mois et demi de plus que le reste de la population, et ne leur permettent de sortir que trois fois une heure par semaine pour faire de l'exercice.

Cette décision, datée de jeudi mais divulguée vendredi, reconnaît "les droits fondamentaux à l'égalité, au libre développement de la personnalité et à la liberté de déplacement des demandeurs et des adultes âgés de plus de 70 ans".

Les seniors seront désormais soumis aux mêmes mesures de confinement, de plus en plus allégées, que le reste de la population, selon le tribunal.

La justice avait été saisie en référé par un groupe d'anciens, demandant la levée du confinement strict des plus de 70 ans jusqu'à ce que la Cour constitutionnelle se prononce sur sa validité.

Les personnes de plus de 70 ans, soit 2,6 millions des 50 millions d'habitants du pays, sont confinées depuis le 18 mars, date à laquelle le gouvernement avait décrété l'urgence en raison de la pandémie du covid-19, dont le premier cas a été détecté en Colombie le 6 mars. S'il s'est un peu assoupli depuis fin avril, celui des seniors avait été prolongé jusqu'au 31 août inclus.

La Colombie a dépassé les 106.000 cas confirmés et les 3.600 décès dus au covid-19.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK