Coronavirus en Belgique : une solution aux pénuries de médicaments a été trouvée

"Le service d'aide d'urgence a pu solutionner les pénuries de médicaments temporaires rencontrées par les hôpitaux", affirment vendredi l'Agence fédérale pour les médicaments et produits de santé (AFMPS) et l'Association belge des Syndicats Médicaux (Absym) dans un communiqué commun. "L'ensemble des craintes des médecins" a pu être levée lors d'une réunion, mercredi.

Les commandes excessives de médicaments de certains acteurs hospitaliers au début de la pandémie de Covid-19 avaient entraîné une pénurie de médicaments disponibles sur le marché belge, affirme le communiqué. Afin d'assurer un approvisionnement continu de médicaments ainsi que la continuité des soins, l'AFMPS a fait état de "solutions exceptionnelles", toujours en cours à l'heure actuelle.

Nouveaux médicaments agréés

L'agence fédérale a notamment fait appel à des producteurs dont les médicaments à usage humain ne disposent pas d'autorisation de mise sur le marché (AMM). Après un contrôle strict, certains de ces médicaments d'ordinaire non agréés en Belgique ont été considérés comme équivalents aux normes européennes permettant de garantir leur usage chez le patient belge sans aucun risque supplémentaire à encourir pour le patient.

Il est actuellement demandé au médecin utilisant ces médicaments hors AMM de remplir une déclaration écrite. L'Absym ayant demandé l'abandon de l'usage de ce formulaire, une analyse juridique est actuellement en cours à l'AFMPS.

Le communiqué précise qu'un flux continu de livraisons ainsi qu'une diminution des commandes de médicaments en extrême urgence sont garantis et que le stock de médicaments actuellement disponibles permettrait de prendre en charge les patients pour une durée supérieure à quatre semaines.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK