Coronavirus en Belgique : une réouverture au pas de charge pour les musées

Les musées vont pouvoir rouvrir leurs portes dès lundi. Mais dans les faits, plutôt mardi puisqu’ils sont généralement fermés le lundi. Une annonce qui a été accueillie avec un peu de surprises puisqu’on s’attendait à une ouverture des musées aux alentours du 15 décembre comme c’est notamment le cas en France.

Pour le coup, certains musées ne sont pas totalement prêts à la réouverture. C’est notamment le cas de la salle d’art ancien des musées royaux des Beaux-Arts de Belgique. En effet, quelques travaux d’éclairage avaient été entamés et qui, ne sont pas tout à fait terminé. A noter également que certaines expositions temporaires rouvriront plus tard.

Une nouvelle bien accueillie

La réouverture des musées "plus tôt que prévu" a bien été accueillie et surtout d’un point de vue financier. Le secteur de la culture a souffert. Les aides étaient présentes mais n’ont pas forcément comblé à la diminution drastique du nombre de visiteurs (90%).

Les musées avaient demandé à être considérés comme un bien de première nécessité en termes d’identification culturelle, de lien social et de bien-être individuel. Michel Draguet, le directeur général des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique est ravi que les musées puissent continuer à avoir ce rôle crucial qui manquait tant ces derniers mois.

"Je crois que c’est important pour le public de donner un support qui permet de s’évader, de constituer un imaginaire. Garder les librairies ouvertes, c’était très bien parce que c’est une manière de rester intellectuellement vivant, de cultiver ses émotions. Mais la culture c’est aussi visuel, c’est aussi dans le partage".

Un protocole strict

Un protocole très strict a donc été mis en place pour respecter les règles sanitaires et éviter la propagation du virus. Les visites seront individuelles ou par bulle et ce, uniquement par rendez-vous. Les visites guidées sont à ce jour inenvisageable.

Une mauvaise nouvelle toutefois pour les guides indépendants qui gagnent leur croûte dans les musées puisque rappelez-vous, ce secteur est à l’arrêt depuis le début de la crise.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK