Coronavirus en Belgique : une part un peu plus grande de décès parmi les moins de 65 ans aujourd'hui que lors de la première vague

 


A lire aussi : "Difficile de ne pas parler de deuxième vague": au rythme actuel, les soins intensifs seront saturés à la mi-novembre


Sciensano et le Centre interfédéral de crise covid-19 ont le point ce mercredi matin dans leur traditionnelle conférence de presse sur l’épidémie de coronavirus dans notre pays. L’augmentation des contaminations préoccupe les experts. Ceux-ci se sont également penchés sur les différences entre "première" et "deuxième vague" en ce qui concerne les personnes décédées.

Ainsi, les nouveaux décès (94% de ceux-ci ont eu lieu lors de la première vague) concernent principalement les personnes de plus de 80 ans.  La moyenne est actuellement de 83 ans (86 lors de la première vague), elle a donc un peu  baissé: "Une minorité des décès surviennent chez des personnes moins âgées. 6% des décès avaient lieu chez les moins de 65 ans lors de la première vague. Il s’agit à présent de 10% des décès" explique Y. Van Laethem.

Depuis l’été, le pourcentage des personnes décédées qui sont résidents d'une maison de repos a diminué. Il est actuellement de 45% (63% avant l’été). Depuis la saison estivale, 78% des décès ont actuellement lieu au sein d’un hôpital (contre 49% au printemps dernier).


A lire aussi : Coronavirus en Belgique : la surmortalité, vraiment plus importante chez les personnes à risque ?


 

Diagnostics affinés

L’expert explique également que les techniques se sont affinées pour les diagnostics, depuis la première vague. "88% des décès sont maintenant confirmés par une technique extrêmement fiable pour prouver qu’il s’agit bien du covid" affirme-t-il.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Et Yves Van Laethem d’indiquer également que la situation spécifique dans les maisons de repos sera discutée et communiquée ce vendredi 16 octobre après la parution d’un nouveau rapport complet.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK