Coronavirus en Belgique : un assouplissement des règles avant Noël est-il possible ? "C’est exclu", dit Franck Vandenbroucke qui coupe court au débat

Un assouplissement de dernière minute des mesures de limitation des contacts, avant les fêtes de fin d’année, est exclu, a clarifié ce dimanche le ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke (sp.a) sur le plateau de l’émission "C’est pas tous les jours dimanche" (RTL-TVi). Les autorités ont en effet fixé certains plafonds pour de futurs assouplissements, que l’on est encore loin d’atteindre.

"Soyons clairs sur les chiffres. Nous avons convenu vendredi (en Comité de concertation, ndlr) d’une stratégie de gestion, de 'clignoteurs'", explique le socialiste flamand.

L’œil sur les indicateurs

"Pour commencer le débat sur les assouplissements, un des 'clignoteurs' est que le nombre de contaminations par jour sur deux semaines soit inférieur à une moyenne de 800, et ceci pendant 3 semaines. Cet indicateur est aujourd’hui de 3300. C’est totalement exclu que l’on soit à 800 d’ici une semaine. C’est pourquoi nous avons dit au Codeco qu’on se reverra début janvier".

Autre condition fixée, selon le ministre : que "le nombre quotidien d’admissions à l’hôpital soit inférieur à 75". "Eviter une 3e vague serait le plus beau cadeau de Noël", justifie Frank Vandenbroucke.

Vendredi, le fédéral et les entités fédérées ont décidé de permettre dès mardi (1er décembre) une réouverture des commerces non-essentiels, piscines et musées, mais ont prolongé les mesures visant à restreindre les contacts sociaux. Un seul petit assouplissement est introduit pour les personnes seules, qui pourront, le 24 ou le 25 décembre, recevoir en même temps leurs deux "contacts proches".

Voilà qui coupe court à un éventuel débat. Selon le journal La Libre, certains politiques, dont la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden ou le président du MR George Louis Bouchez, avaient ouvert la voie à un éventuel recalibrage des mesures sanitaires pour les fêtes dans le cas où les indicateurs sanitaires s’amélioreraient. Mais selon les prévisions, cela ne sera pas le cas d’ici les fêtes de fin d’année.

Archive dans notre JT du 28/11/2020 : 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK