Coronavirus en Belgique : forte augmentation des cas chez les enfants et ados, reflet de la stratégie de testing

Coronavirus en Belgique : suivez la conférence de presse du centre de crise en direct vidéo
2 images
Coronavirus en Belgique : suivez la conférence de presse du centre de crise en direct vidéo - © Tous droits réservés

Le centre de crise a fait le point sur l’épidémie de Covid-19 ce mardi matin à 11h. Le nombre moyen d’infections au Sars-Cov-2 semble repartir à la hausse ces derniers jours, avec 2119,7 nouveaux cas quotidiens sur la période du 16 au 22 janvier (+5% par rapport à la période de calcul précédente).

Yves Van Laethem, le porte-parole interfédéral pour la lutte contre le Covid-19, confirme que nous sommes face à "une tendance à la hausse des contaminations et des hospitalisations et une stabilisation des décès". On note d’ailleurs "une augmentation des hospitalisations des personnes dans la soixantaine ou dans la septantaine".


►►► À lire aussi : Assouplissement des mesures grâce au vaccin ? Pas si simple : les explications d'Yves Van Laethem


Le variant britannique est particulièrement présent dans les analyses. Jusqu’au 23 janvier, entre 10 et 23% des infections sont liées à ce variant. Mais, souligne Yves Van Laethem, "ces chiffres sont à prendre avec des pincettes. Il y a une tendance à analyser plus de souches qui proviennent de cluster et on s’attend à retrouver ce variant dans ce type de situation".

Tenir jusqu'au printemps

 

Le virus fait donc "plus pression sur nous depuis quelque temps". Et ce à cause d’une combinaison de facteurs : contacts rapprochés, hausse de la mobilité dans certaines régions, effet saisonnier et contagiosité plus élevée de certains variants.

Il faut donc, déclare le porte-parole, "lutter contre cette évolution en renforçant nos digues et nos dispositifs de défense". Il ajoute : "C’est la persévérance et, si possible, l’augmentation de nos actions qui va nous permettre de rejoindre le printemps et une période où plus de gens seront vaccinés."

En attendant, les données montrent hausse de la mobilité "comparable à la période entre les vacances de Toussaint et Noël". Si les chiffres restent stables en Flandre, il n’en va pas de même en Wallonie et à Bruxelles. Dans ces régions, "les gens se déplacent un peu plus pour le travail".

Concernant les contaminations, "la plus forte augmentation est observée dans la province du Limbourg où c’est le 16e jour consécutif pendant lequel les chiffres augmentent dans la province", analyse Yves Van Laethem. Les augmentations les plus fortes se trouvent chez les enfants (+84% par rapport à la période précédente) et les adolescents (18%). Le médecin explique que c’est "le reflet du fait qu’actuellement on a une stratégie de dépistage large mise en place sur les clusters dans les écoles".

Variants et contacts "à haut risque" dans les écoles

Le nouveau variant dit "britannique" est venu perturber la donne. "Il présente une contagiosité accrue dans toutes les tranches d’âge, y compris mais pas exclusivement chez les enfants", détaille Karine Moykens, présidente du Comité interfédéral "Testing & Tracing".

Conséquence de cette situation : "Jusqu’à présent tous les enfants de l’école primaire étaient considérés comme des contacts à faible risque. En raison de cette contagiosité accrue, les enfants de l’école primaire qui étaient assis à côté d’un cas index dans la salle de classe ou d’un réfectoire seront désormais aussi considérés comme des contacts à haut risque."

 

Point presse covid-19 du 26/01/2021 : augmentation du nombre de variants en Belgique

Point presse covid-19 du 26/01/2021 : mobilité en hausse en Wallonie et à Bruxelles

Point presse covid-19 du 26/01/2021 : bilan des hospitalisations, nouveaux cas et décès

Point presse covid-19 du 26/01/2021 : la stratégie de testing et de quarantaine

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK