Coronavirus en Belgique: Yves Van Laethem: "La deuxième vague était plus intense mais le taux de mortalité moins élevé"

Ce vendredi 20 novembre à 11h, le Centre de crise national en charge du suivi de l’évolution de l’épidémie Covid-19 en Belgique a tenu une conférence de presse. Au programme : la présentation détaillée des chiffres à jour liés à la situation sanitaire et les dernières recommandations à la population des autorités publiques.

Le nombre de personnes hospitalisées pour le Covid-19 continue de reculer et s'élève désormais à 5.650, dont 1.284 patients traités aux soins intensifs, selon les chiffres provisoires de l'Institut de santé publique Sciensano publiés vendredi.


►►► À lire aussi Coronavirus en Belgique ce 20 novembre : les indicateurs de l'épidémie en baisse


"Le virus diminue de moitié tous les 11 jours", explique Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral de la lutte contre le coronavirus. Avant de nuancer: "C'est une diminution moins prononcée que celle que nous avons connue: nous avions une diminution de moitié tous les 7 jours."

Les chiffres du nombres de contamination diminuent de nouveau de manière significative, se réjouit le porte-parole: "Nous espérons que cette relative stabilisation que nous avons craint n'était qu'un effet transitoire. Cela pourrait être confirmé dans les jours prochains."

Maisons de repos encore touchées

"Le nombre de décès dans les maisons de repos et de soins reste élevée", lance Yves Van Laethem. "La deuxième vague était plus intense car il y avait plus d'admissions à l'hôpital, mais la mortalité a été moins importante grâce au progrès pour soigner les patients".

On constate également un décès pour quatre hospitalisations dans les hôpitaux pour cette deuxième vague, contre un décès pour deux hospitalisations lors de la première. "Ce n’est pas parce qu’on rentre à l’hôpital qu’on a une chance sur quatre de décéder, c’est pour avoir une comparaison par rapport à l’impact sur la structure hospitalière. De nombreux décès sont survenus aussi dans les maisons de repos et de soins", nuance Yves Van Laethem.

Moins de déplacements

Grâce aux données récoltées par Google Mobility, le virologue rapporte une diminution des déplacements de 17% pour ce deuxième confinement, contre 25% lors du premier confinement. "Au niveau des trajets domicile-travail, on constate une baisse de 46% alors que la baisse d'élevait à 62% lors du premier confinement", ajoute-t-il.

La province du Limbourg: l'exception 

Le nombre de nouvelles infections augmente légèrement en Flandre. On constate une légère diminution en Wallonie et à Bruxelles. Steven Van Gucht, président du comité scientifique sur le coronavirus, indique : "Les admissions dans les hôpitaux diminuent dans toutes les provinces, sauf dans le Limbourg."

Quand on regarde la carte des provinces des nouveaux cas, on se rend compte que le nombre de contaminations diminuent le plus fortement dans les provinces wallonnes comme le Hainaut, Liège et Namur. Yves Van Laethem nuance: "Vu l'impact de la pandémie pendant cette deuxième vague sur la partie wallonne du pays, c'est toujours dans les provinces wallonnes comme le Hainaut et Liège qu'on a dans l'absolu le plus de cas."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK