Le Centre de crise met en garde sur la situation en Espagne : "Le niveau de contamination est très élevé"

Sciensano organise à 11h la dernière conférence de presse de la semaine du Centre interfédéral de crise afin de faire le point sur l’épidémie en Belgique. Les chiffres de ce vendredi sur l’évolution de la maladie chez nous montre que la hausse des nouveaux cas ralentit mais celle des décès s’accélère. Une tendance que devrait expliquer le Centre de crise. Une conférence importante quand on sait que la semaine prochaine pourrait se tenir un nouveau Conseil national de sécurité. Le premier depuis celui du 27 juillet qui avait vu la bulle contacts redescendre à 5 personnes.


►►► Toutes les infos sur l’épidémie de coronavirus en Belgique et dans le monde


Ce vendredi 14 août, selon les chiffres fournis par Sciensano, on compte 544 nouvelles contaminations par rapport au bilan de la veille. Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 en Belgique s’élevait à 605,7 par jour en moyenne au cours de la période de sept jours allant du 4 au 10 août, ce qui représente une augmentation de 9% par rapport à la période de sept jours précédente.

Le nombre de décès dus à la Covid-19 en Belgique s’élève désormais à 9916, soit 16 de plus par rapport au total communiqué jeudi par Sciensano. Hier, on en comptait 15 de plus. On voit donc que depuis ce jeudi, la moyenne quotidienne des décès sur une période de sept jours a augmenté. Elle est à présent de 5,3 par jour.

Anvers reste la province la plus touchée

Frédérique Jacobs la porte-parole du centre interfédéral de crise, a fait un point sur les derniers chiffres du Covid-19 dans notre pays. Elle précise que 4240 nouveaux cas ont été détectés au cours de la semaine écoulé, soit 9% de cas en plus par rapport à la semaine précédente mais cela signifie un ralentissement de cette augmentation.

Anvers reste la province la plus touchée mais là aussi il y a une diminution en comparaison avec la semaine précédente. Par contre le plus grand nombre de nouveaux cas sont apparus à Bruxelles avec 750 nouveaux cas la semaine dernière. Le taux de positivité augmente aussi à Bruxelles, il est à 6%.

La plus forte augmentation du nombre de cas est en Flandre Occidentale (+50% en une semaine) mais cela reste des petits chiffres en nombre absolu puisqu’il s’agit de 240 nouveaux cas.

Constatation favorable en province de Liège avec une baisse de la moyenne hebdomadaire.

En ce qui concerne les admissions cela continue d’augmenter avec en moyenne 33 admissions par jour contre 10 il y a un mois.

Augmentation aussi du nombre de décès dont les 3/4 étaient des résidents de maisons de repos et de soins. La plupart de ces décès sont survenus en province du Hainaut et d’Anvers.

Cette augmentation du nombre de décès depuis le début de la semaine coïncide avec une période de très fortes chaleurs et de concentration d’ozone. Ces deux facteurs ont pu jouer un rôle vu que cela affecte les personnes âgées et les personnes les plus faibles mais impossible de dire dans quelle mesure.

 

Un rapport sur les enfants

Sciensano dévoile un rapport sur les enfants atteints de Covid-19. La période étudiée s’étend jusqu’au 28 juin et s’intéresse à tous les enfants de moins de 18ans qui ont été malades.

Il ressort de ce rapport que le nombre total d’enfants malades est faible et ils sont moins testés car leur taux de positivité est bien moins important que chez les adultes.

Sciensano s’est intéressé au rapport entre le nombre d’enfants testés et le pourcentage de tests positifs parmi ces enfants, c’est ce qu’on appelle le taux de positivité.

Les enfants les plus testés sont ceux âgés de moins d’un an et le taux de positivité le plus élevé est chez les enfants à partir de 13ans.

Au total 378 cas ont été signalés à l’école dont 270 élèves et 108 membres du personnel.

4715 personnes ont dû être mises en quarantaine (94% d’élèves et 6% de membres du personnel).

 

Moins d'infections à l'école qu'à la maison

Sciensano remarque que le nombre d’infections secondaires (le nombre de personnes détectées positives que l’on peut mettre en relation avec un contact à l’école) est de 1% à l’école. Dans les familles on remarque généralement de 10 à 20% de contaminations secondaires.

Les cas des enfants hospitalisés ont aussi été analysés. Au total, 267 enfants ont été hospitalisés soit 1,6% d’enfants détectés positifs. Les adultes 10% environ.

Il ressort aussi que 47% de ces enfants hospitalisés avaient moins d’un an surtout moins de trois mois. Cependant la fièvre chez les enfants en bas âge peut expliquer ces hospitalisations plus rapides.

Il y eut des complications sévères chez 38 enfants qui souvent, avaient en même temps une pneumonie.

Un enfant est décédé, une petite fille de 12 ans durant la période concernée par le rapport. Un deuxième enfant de 3 ans aussi décédé mais en dehors de la période étudiée.

 

De nouvelles régions d’Espagne bientôt rouges ?

Le Centre de crise a fait un point sur les voyages et rappelle qu’il est toujours interdit de voyager en zone rouge. Si vous revenez d’une zone rouge, vous devez faire un test et vous placer quarantaine pendant deux semaines. "C’est recommandé dans le cas d’une zone orange. Particulièrement si vous avez participé à des activités à haut risque. Ces activités sont des visites familiales et des participations à la vie nocturne", rappelle Frédérique Jacobs.

Un certain nombre de régions vont changer de couleur aujourd’hui. Frédérique Jacobs met en garde sur la situation en Espagne et en Roumanie ou le nombre de contaminations explose. Certaines régions de Roumanie vont passer au rouge et Malte aussi.

Les codes couleurs de certaines régions à l’étranger devraient changer dans la journée.

 

Privilégiez les vacances en Belgique

Le porte-parole du Centre de crise national Antoine Iseux, rappelle qu’il faut favoriser les vacances en Belgique. "Il existe de nombreuses alternatives aux endroits trop fréquentés. Si vous constatez qu’il y a trop de monde dans les endroits où vous voulez vous rendre, alors revenez-y plus tard ou annulez votre visite. Ce qui est clair c’est que ce n’est pas le moment de se rassembler en masse sur la côte".

Il rappelle qu’il existe un baromètre des plages belges sur le lien suivant : https://www.lelittoral.be/fr/inspiration/plage-digue-et-fr%C3%A9quentation

À partir de ce baromètre, si la couleur de la plage où vous souhaitez aller est jaune ou orange, alors le Centre déconseille de vous y rendre. S’il est au vert, tout va bien.

Il ajoute qu’une partie des trains supplémentaires vers la mer ne seront pas mis en service ce week-end afin d’éviter une trop grande affluence. Les trains en service ne pourront pas dépasser 80% d’occupation, la SNCB y veillera.

 

Favorable à une rentrée normale

Suite à la sortie médiatique de la task force pédiatrique sur la rentrée scolaire, Frédérique Jacobs la porte-parole du centre interfédéral de crise a précisé que le Centre était aussi favorable à une rentrée scolaire normale "Nous partageons complètement l’avis des pédiatres. Nous pensons qu’il est extrêmement important que les enfants puissent retourner à l’école, tant sur le plan psychologique que de l’éducation."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK