Coronavirus en Belgique : Stevan Van Gucht déconseille "de rencontrer quatre personnes de ménages différents"

Steven Van Gucht
Steven Van Gucht - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Il n’est pas recommandé de rencontrer quatre personnes issues de ménages différents, a fait savoir jeudi le virologue Steven Van Gucht lors de la conférence de presse du Centre de crise et du SPF Santé publique. "Choisissez de préférence des personnes de la même famille", a-t-il ajouté.

Le Conseil national de sécurité a autorisé, à partir de ce dimanche, la possibilité d’inviter chez soi jusqu’à quatre personnes en respectant les mesures de distanciation sociale. "C’est une bulle qui fusionne avec une autre bulle. Chaque individu de la famille ne peut pas voir quatre personnes différentes", a précisé Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral francophone de la lutte contre le coronavirus. "Sinon, le réseau va s’étendre énormément d’un seul coup, et les possibilités de propagation du virus aussi", a souligné son homologue néerlandophone.


►►► À lire aussi : Toutes nos infos sur le coronavirus


Le SPF Santé et le Centre de crise ont également rappelé que les règles d’hygiène de base devaient être maintenues lors de ces visites, à savoir se laver les mains régulièrement et respecter la distanciation sociale. Le port du masque reste lui aussi recommandé.

Par ailleurs, les deux personnes avec lesquelles vous êtes autorisés à pratiquer une activité sportive à l’extérieur ne doivent pas forcément venir de cette même "bulle", a ajouté Yves Van Laethem. En revanche, il doit toujours s’agir des deux mêmes personnes pour les futures activités sportives. "L’adaptation prudente de ces règles ne peut pas donner l’impression qu’il y a un feu vert pour fixer un rendez-vous de manière illimitée avec les membres de notre famille ou nos amis. Si nous faisons cela, nous allons donner au virus le champ libre pour se propager sans entrave dans notre société", a, pour sa part, insisté le porte-parole du Centre de crise, Benoit Ramacker.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK