Coronavirus en Belgique : Sciensano revoit ses comptes à la baisse, 121 décès en moins

9996. C’est le nombre de décès liés au coronavirus depuis le début de l’épidémie que donne Sciensano ce mardi matin. Un chiffre qui se rapproche fortement de la fatidique barre des 10.000 décès en Belgique.

Pourtant, nous devrions éviter ce cap, du moins pour le moment. En fait, ces chiffres devraient même diminuer.

121 décès vont être retirés du chiffre total, mais trois décès supplémentaires ont été rapportés par rapport au dernier bilan. On déplore donc, à ce jour, 9878 décès liés au coronavirus depuis le début de l’épidémie.

Pourquoi cette diminution ? Car l’institut Sciensano a désormais en sa possession des données plus précises en provenance des maisons de repos de Flandre, de l’agentschap zorg en gezondheid.

10.000 moins 121 +3 : une histoire de données

Sciensano devrait donc apporter des "corrections" aux chiffres liés à la mortalité du coronavirus, quelque temps avant que la barre des 10.000 décès ne soit franchie. Cette correction concerne la période du 18 mars au 2 juin dernier.

Auparavant, l’agentschap zorg en gezondheid fournissait des données agrégées. Mais Sciensano a désormais en main des données individuelles, avec le genre et l’âge et plus de précisions sur les causes de ces décès survenus en maisons de repos.

Pour rappel, la Belgique avait décidé, dès le début de l'épidémie, de comptabiliser les décès survenus en maison de repos, y compris les cas suspects n'ayant pas pu être testés. 

Ce sont donc des données plus précises qui devraient permettre de retirer des "doublons" actuellement présents dans les chiffres totaux des décès. Ainsi, plusieurs décès aurait été mal classés, soit en ayant été comptés deux fois, soit parce que la cause de la mort n'est pas la bonne, explique radio1 de la VRT.


►►► Toutes les informations sur l'épidémie du coronavirus

 

C’est d’ailleurs ce qu’annonçait Frédérique Jacobs, porte-parole du centre interfédéral de crise au cours de la conférence de presse de ce lundi. "Nous arrivons à peu près à 10.000 décès. Mais ce chiffre doit être pris beaucoup de précaution parce que l’on vient d’avoir de nouvelles informations par l’agence flamande de santé qui a récolté des informations plus précises auprès des maisons de repos. Notamment sur les causes du décès", a-t-elle indiqué.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK