Coronavirus en Belgique : quelles règles respecter si on veut se promener ou courir en groupe à l'extérieur sans risquer d'amende ?

Quatre personnes, c'est le maximum pour une balade groupée à l'extérieur de votre propriété
Quatre personnes, c'est le maximum pour une balade groupée à l'extérieur de votre propriété - © Greg Rosenke on Unsplash

C’est le week-end et la météo automnale laisse présager d’agréables promenades à l’ombre d’arbres aux couleurs rouge orangé. D’autant qu’avec les nouvelles mesures annoncées par le gouvernement fédéral et les gouvernements régionaux, les occasions de faire du sport ont été très restreintes. Une balade dominicale – ou même pendant la semaine, soyons fous – reste une alternative idéale pour se dégourdir les jambes malgré tout. Mais sous quelles conditions pouvez-vous encore aller découvrir les sentiers et chemins de votre région ?

Bars et restaurants fermés, sport en intérieur interdit au-delà de 12 ans, lieux culturels mis sur pause à Bruxelles et restreints en Wallonie, que nous reste-t-il à faire pour ne pas risquer de favoriser la propagation du coronavirus ou d’enfreindre les règles ? Une balade ou une course à pied, pardi ! En mars dernier, la pratique de sport en groupe à l’extérieur de son foyer était réduite à "un ami" maximum et en respectant les distances de sécurité. L’objectif : Faire diminuer le nombre de cas de coronavirus d’alors.


►►► À lire aussi : Qu’est-ce qui est interdit et autorisé en Wallonie et à Bruxelles ? Voici un résumé pour mieux s’y retrouver


Aujourd’hui encore, des règles sont érigées dans le but de réduire la saturation que connaissent les hôpitaux de notre pays. Mais la pratique de sport en groupe hors d’une structure officielle, n’est cette fois-ci jamais évoquée, tant en Wallonie qu’à Bruxelles. Vous êtes féru de balade pédestre ou de course à pied ? Voici les règles à respecter pour profiter des derniers jours avant le froid de l’hiver en toute légalité.

Pas plus de 3 personnes

La règle concernant les rassemblements à l’extérieur est édictée au niveau fédéral. Elle s’applique uniformément à la Wallonie et à Bruxelles. Cependant, le site info-coronavirus.be explique que "certaines mesures complémentaires peuvent être prises localement en fonction du niveau d’alerte local". A ce titre, en Fédération Wallonie-Bruxelles, la ministre de la Jeunesse et des Sports, Valérie Glatigny précise que :"l’activité physique est recommandée et autorisée, de manière individuelle ou en groupe limité à deux personnes supplémentaires, et sans contact".

Toutefois, vous pouvez vous promener à l’extérieur à plus de trois si vous emmenez vos jeunes enfants puisque les enfants de moins de 12 ans ne sont pas compris dans le calcul du nombre de personnes. Il n’est pas précisé si ces personnes doivent être les mêmes que celles, toujours les mêmes, que nous sommes autorisés à accueillir à l’intérieur de notre maison par période de 14 jours, on peut donc en déduire que cela ne doit pas forcément être les mêmes.

Ne pensez pas pour autant que vous pourrez échapper au port du masque puisque la condition à des rassemblements en extérieur est le respect des règles d’or de la non-propagation du Covid-19. La distance d’1m50 entre les personnes qui ne vivent pas sous le même toit est aussi la règle. Si vous habitez à Bruxelles, l'obligation du port du masque est généralisée dans n'importe quel lieu public, même si vous êtes seul.

Les exceptions autorisant des contacts plus rapprochés sont les mêmes qu’en dehors de votre balade ou votre course à pied. Vous pouvez rompre les distances uniquement si vous vivez sous le même toit que la personne, s’il s’agit de la seule et unique personne avec qui vous avez décidé d’avoir des contacts rapprochés hors de votre foyer, s’il s’agit d’un enfant de 12 ans et moins ou si vous accompagnez une personne qui ne peut pas sortir sans accompagnateur (en situation de handicap par exemple).

Sait-on jamais que vous soyez plutôt adepte de balade nocturne, il convient de rappeler que conformément au couvre-feu mis en place tant à Bruxelles qu’en Wallonie, vous n’êtes pas autorisés à vous promener hors de votre propriété entre 22h et 6h du matin.

Pour ce qui est de la course à pied, Marc Francaux professeur en physiologie de l’exercice à l’UCLouvain précisait toutefois en mars qu’une vigilance accrue devait être de mise : "Quand on produit un effort, on ventile beaucoup plus, l’expiration est beaucoup plus importante et les aérosols qui peuvent contenir le virus sont projetés beaucoup plus loin, à plusieurs mètres", avait averti le spécialiste, estimant qu’une pratique sportive "autrement que seul" n’était pas idéale en période de pandémie : "On se met réellement en danger et on met les autres en danger", avait-il conclu. Voilà qui semble confirmer les mesures contraignantes décidées en matière de sport ces derniers jours.

Que risque-t-on si on ne respecte pas les mesures ?

Si vous ne respectez pas les règles en vigueur, vous vous exposez à une amende à hauteur de 250 euros. "La valeur d’une infraction qui va à l’encontre des mesures de lutte contre la propagation du coronavirus est toujours la même", confirme Jonathan Pfund, porte-parole de la police fédérale.


►►► À lire aussi : Christie Morreale, ministre de la Santé en Wallonie : "On navigue à vue, mais si on se serre les coudes on y arrivera"


Certains répondront que "de toute façon, la police n’ira pas les traquer dans la forêt pendant le week-end". Rien n’est moins sûr. "Au niveau des services de police, on est là pour faire respecter les mesures. On compte sur le sens des responsabilités de chacun pour mettre fin à cette pandémie", précise-t-on à la police fédérale. Un message qui rappelle celui d’Alexander de Croo lors de la conférence de presse du comité de concertation ce 23 octobre ou l’appel de l’épidémiologiste Marius Gilbert aux influenceurs belges.

"Ce sont les zones de police locales qui gèrent les contrôles et appliquent les sanctions mais des contrôles de police sont prévus", conclut Jonathan Pfund. Vous ne pourrez pas dire que vous n’étiez pas au courant et d’ici là : bonne promenade.

Les différences et point commun entre les règles en Wallonie et à Bruxelles :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK